Etienne et Gilles : en plein péché par omission ?

Lorsque le député « versaillais » RPR puis UMP Etienne Pinte prend la parole, l’homme de bon goût se sent instantanément et instinctivement « communard ». Depuis qu’il est entré en politique, M. Pinte mêle sa voix et ses suffrages à toutes les revendications immigrationnistes de la vieille extrême gauche,  d’un certain patronat et clame sa haine des nationaux. M. Pinte a signé la pétition des élus de gauche exigeant à l’instar du Medef et des officines antinationales la régularisation des travailleurs immigrés clandestins. Il était au nombre des parlementaires socialo et  écolo-mondialistes (Noël Mamère, Daniel Goldberg George Pau-Langevin, Jean-Luc Benhamias du Modem, Eva Joly…) qui ont lancé en mai 2010 l’idée d’une « mission parlementaire officielle », d’un « audit » visant à chiffrer « l’impact économique, démographique, social de la politique française de l’immigration » forcément bénéfique dans leur esprit . Le résultat n’étant pas à la hauteur de leurs attentes ( ?) tout ce beau monde n’en parle plus…

Aujourd’hui nous apprend le blog Digne de foi, rattaché au Monde, Etienne Pinte, cosigne avec Mgr Jacques Turck un livre intitulé « Extrême droite. Pourquoi les chrétiens ne peuvent pas se taire ». Dans l’entretien accordé à celui-ci, le député de la majorité présidentielle constate « une montée en puissance de l’extrême droite chez nos concitoyens en général, mais aussi chez les pratiquants (…) aujourd’hui, des cadres moyens et supérieurs ne répugnent pas ou plus à voter FN (et Marine Le Pen). Les pratiquants sont assez libres pour ne pas voter seulement en fonction de leurs convictions religieuses et faire des choix qui ne sont plus traditionnels « (sic).

« En tant que responsable politique, et de surcroit chrétien, je ne peux pas me taire » affirme encore Etienne Pinte, – avant d’interpréter avec malignité le programme, la vision du monde qui est celle de l’Opposition nationale , mais aussi de fausser singulièrement les enseignements des Evangiles et de l’Eglise en affirmant que vote FN est incompatible avec la croyance chrétienne. En effet, « Le FN c’est le rejet de la différence, de l’étranger, le rejet de l’Europe, de la mondialisation, le repli, la préférence nationale. L’Eglise, par ses écrits, sa doctrine sociale, son universalité, c’est l’accueil, le partage, l’ouverture. »

Difficile de faire preuve de plus de confusion mentale en confondant le message chrétien dont il utilise le vocabulaire avec l’acceptation du mondialisme, qui est son antithèse et son travestissement. Et puisque nous ne pouvons croire que les jugements de M. Pinte trouvent leurs sources dans le mensonge délibéré, la paresse intellectuelle, l’orgueil ou la colère, nous l’invitons à se documenter plus sérieusement sur le Front National, autrement par exemple qu’en lisant les dossiers de Libération, les livres de Caroline Fourest ou de la patronne du Medef. Il serait temps!

Notons encore que M. Pinte n’est pas tout seul à mener cette « offensive morale » contre la candidature de Marine puisque le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, connu pour ses positons plutôt libérales, a affirmé lundi dans un entretien au quotidien Sud Ouest que «les  valeurs du judaïsme » étaient « incompatibles avec celles » du FN. « Et quel que soit le positionnement de Marine Le Pen aux côtés d’Israël, cela ne changera rien » a-t-il insisté.

M. Bernheim qui a des liens très forts avec l’Etat hébreu, notamment parce que deux de ses quatre enfants y résident, est comme tout à chacun libre de ses convictions. Mais nous ne l’avons jamais entendu dire que les  valeurs  des partis  d’extrême droite  israéliens qui siègent notamment à la Knesset et participent au gouvernement, autrement plus extrémistes que ne l’est le FN constate Bruno Gollnisch, sont  incompatibles avec les valeurs du judaïsme. Mais peut être n’avons nous pas tendu  l’oreille avec suffisamment d’attention.

 

 

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir.

Rétroliens

  1. [...] clergé catholique socialisant ou UMP à la sauce Etienne Pinte –voir nos articles des 24 et 17 janvier [...]

Exprimez-vous

*


4 + = sept

x
Abonnez-vous à la lettre d'information