Comme le Medef, le Grand Orient et le Front de gauche en campagne contre le FN

Avec « à sa droite » un concurrent comme  François Hollande, l’homme qui fait rire (jaune)  dans les  chaumières lorsqu’il affirme être « en  guerre contre le monde de la finance » et  qui a réussi l’exploit dans  son programme de ne pas écrire une seule  fois les  mots « salaire » et « ouvrier »,  Jean-Luc Mélenchon joue  sur du velours. Sur France Info, Marine le Pen  d’ailleurs a vu dans le programme  du candidat socialiste un catalogue de  «mesurettes»,  «un projet aseptisé». «Mais où est la rupture avec le modèle libéral? Avec la concurrence déloyale? Où sont les réponses aux problèmes de compétitivité que subissent nos entreprises ?». «M. Hollande se soumet au système, au modèle économique ultra-libéral. Ça n’est pas la rupture qui est la seule à même de sortir notre pays de la spirale du déclin. »

M.  Mélenchon a dénoncé  de son côté un « filet d’eau tiède »…tout en sachant  qu’il appellera  à voter Hollande en cas de présence de ce dernier au second tour. Tout juste a-t-il ajouté sur I-télé, histoire de ménager les apparences, que  « s’il (M Hollande, NDLR) veut me tendre la main, qu’il le dise, et qu’il dise de quelle manière ça va se passer » ; « On regarde ce qu’il y a dans le programme et on en parle. »

En attendant, le candidat des communistes   a compris qu’à défaut de détourner les catégories populaires du vote Le Pen en FN, il peut progresser en  piquant  des voix au sein de l’électorat « traditionnel » de la gauche et donc faire monter les enchères   dans ses futures négociations avec le PS. « Selon des informations Europe1 » rapportait aujourd’hui le site de cette radio, la hausse de M. Mélenchon dans les sondages , « plus deux points selon l’Institut CSA qui le place à 9%. », «  (valide) le choix du candidat du Front de gauche d’attaquer frontalement le Front National. »

« Mélenchon va donc concentrer ses attaques sur Marine Le Pen. Pour cela, il mobilise militants et syndicalistes pour aller bientôt sur ses terres, à Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais afin de distribuer un tract consacré exclusivement à contrer les arguments du FN. Un 4 pages tiré à 8 millions d’exemplaires intitulé  Le FN une honte pour la classe ouvrière. »

Autre avantage de   ce type de discours, il   permet à Mélenchon,  « haut gradé » de la secte maçonnique du Grand Orient, la même qui par la voix d’un de ses anciens dirigeants, avait déclaré « une guerre à mort au FN »,   de s’attirer les bonnes grâces médiatiques.  Conjugué  à son  indéniable  talent de bateleur, cela lui permet d’entretenir une petite dynamique de campagne, a fortiori en comparaison avec  la grande médiocrité de ses prédécesseurs.

Les arguments  utilisés  par le candidat du Parti communiste résiduel ne sont pourtant  pas neufs, ils ont  été rabâchés déjà en leur temps par Robert Hue et Marie-George Buffet avec l’insuccès que l’on sait pour les affaires de moins en  moins florissantes de la vieille baraque communiste. A bien  y regarder ils sont  un peu du même ordre que les éditoriaux de L’Humanité expliquant lors de l’insurrection  hongroise de 1956  que si l’armée rouge a écrasé dans le sang  la  révolte populaire hongroise, c’est  pour  le bien de la classe ouvrière  et au nom de la lutte contre le fascisme.

Cette reductio ad hitlerum de l’adversaire, cette capacité à lui dénier toute intelligence, à utiliser à  son encontre des images ou des propos dégradants, que nous évoquions sur ce blog le 19 janvier,  a été souligné aujourd’hui  par l’écrivain  et journaliste Dominique Jamet sur le site Atlantico.  Il s’arrête ainsi sur les  insultes proférés par les « Mélenchon, Aram, Ruquier : ces pourfendeurs du FN qui ne se rendent pas compte qu’ils menacent plus la démocratie que Marine Le Pen ». Pour autant conclut-il non sans ironie   dans cet article,   « Monsieur Mélenchon  fait dans l’humour et ses maîtres à penser sont de toute évidence saint Coluche, feu Pierre Dac et le regretté Ferdinand Lop. Le prendre au sérieux, ce serait le prendre au tragique. Mieux vaut en rire. » Essayons M. Jamet!

 

 

 

 

 

Commentaires

  1. Cela conforte une fois de plus ce que beaucoup de gens ont compris , à savoir l’influence et la manipulation extrêmement graves des loges maçonniques dans la société et dans la politique française, mais aussi européenne et mondiale. Dans ces obédiences maçonniques se cotoient la « crème » de l’intelligentsia française (politiques,media, intellectuels,show-business,finance etc..) , et toutes les décisions importantes (voire graves) pour notre pays, sont prises par des gens ni de droite ni de gauche, réunis pour une fois en parfaite communion. (quant aux politiciens concernés, cela les change de l’assemblée nationale lorsque les caméras sont entrain de les filmer). Ce sont ces pions d’un système mondial qui ont en charge pour la France, d’intégrer et surtout de maintenir notre pays dans l’Europe. Leurs idées qui n’ont rien d’humaniste, ont surtout pour but de préparer pour leurs maîtres, une seule nation mondiale où les peuples seraient réduits en esclavage pour le plus grand bien de leur nomenklatura…

    • Cher jpdajou,

      On ne pouvait mieux décrire la situation. Personnellement j’étais frileux à développer mon propos sur les « loges » (voir plus bas), car j’ai souvent ramassé de virulentes volés de bois vert en tentant de m’exprimer sur le sujet. D’ailleurs, qui ose émettre des critiques (quand il est particulier) sur la franc-maçonnerie est systématiquement stigmatisé et qualifié de fasciste. Je n’en dirai pas tant de la presse de l’ »etablishment » (Marianne, Le Point, l’Express …) qui nous gratifient périodiquement de gribouillages sur le sujet. Il faudrait peut être s’intéresser au « fréquentiel » de traitement du sujet, je redoute qu’il se superpose à celui des scrutins.
      D’ailleurs, ces accumulations de ratures tendent toujours à arriver à la même conclusion: il y a des « frères » partout, mais au final, ils n’ont que bien peu de pouvoir. Ben voyons !.
      Cordialement

  2. L'esthète a dit:

    « Autre avantage de ce type de discours, il permet à Mélenchon, [...] de s’attirer les bonnes grâces médiatiques. »

    … et donc de tailler des croupières à Hollande.
    Tout se met donc en place pour un second tour Le Pen Sarkozy et la réélection de celui-ci. Le FN reste un parti utile quoiqu’on en dise.

    • Modérateur a dit:

      C’est votre grille de lecture « L’esthète » mais elle nous semble guère résister à l’examen et expliquer les faveurs médiatiques dont bénéficient M. Mélenchon. Le FN est certes un « parti utile quoi qu’on en dise « …mais pour les Français pas pour les combinazione des appareils politiciens!

      • L'esthète a dit:

        Vous ne m’expliquez pas en quoi ma grille de lecture ne vous semble guère résister à l’examen.
        Les faveurs médiatiques dont bénéficient Marine Le Pen, et maintenant Jean-Luc Mélanchon, servent à la réélection de Nicolas Sarkozy.
        On en reparle dans trois mois. Qui vivra verra… Moi aussi j’ai des bouteilles de champagne en jeu.

      • Modérateur a dit:

        Certes, « l’esthète », le jeu politicien c’est souvent du billard à dix bandes. Mais si vous avez un peu de temps, effectuez une recherche par mot clé sur notre site en tapant dans notre moteur de recherche Mélenchon,Hollande, Medef, Le Siècle ou Grand Orient et vous aurez une réponse à votre question. Quant à l’hypothèse de l’élection de M Hollande en lieu et place de M Sarkozy -comme vous le savez?- elle ne changera bien évidemment rien en la nature du pouvoir, il n’est pas nécessaire de parier des bouteilles de champagne sur ce point…

      • L'esthète a dit:

        Qui vous parle de l’élection de M. Hollande en lieu et place de M. Sarkozy ?

        Je parie sur la réélection de M. Sarkozy grâce à un second tour Le Pen/Sarkozy savamment orchestré par les médias qui promeuvent Marine à droite et Mélanchon à gauche.

        Mélanchon pour empêcher M. Hollande d’arriver au second tour et Marine pour se retrouver au second tour en face de Sarkozy, ce qui est pour lui la seule possibilité de l’emporter.

        C’est comme pour Chirac en 2002. Le Pen ou la défaite assurée. Marine jouant cette fois le rôle d’idiote utile qu’avait si bien su endosser Ségolène en son temps. Est-ce bien clair cette fois-ci ?

      • Modérateur a dit:

        Ce qui est clair « l’esthète » c’est que vous avez apparemment du mal à comprendre le caractère interchangeable, à quelques nuances près, de MM Hollande et Sarkozy. Or, nous préférons nous attacher à l’essentiel plutôt qu’à l’accessoire. Les idiots utiles en l’espèce ce sont ceux qui, plus ou moins de bonne foi, relayent l’illusion d’une différence de nature et de projet entre l’UMP et le PS…Tout n’étant qu’une question de rapport de force, il importe pour l’opposition nationale de peser massivement dans les urnes, afin d’accélérer une recomposition politique que nous jugeons aussi inéluctable que vitale pour notre pays.

  3. Bonsoir,
    Effectivement, le cas Mélenchon est un cas d’école ! Il semble que les rôles aient été répartis à gauche. Hollande pour les bobos, Mélenchon s’occupe des prolos (dont je suis ). Franc Comtois je suis et cette semaine, France 3 de ma région n’a eu de cesse de me narrer le périple de Jean Luc chez Peugeot Cycles, puis chez Alsthom à Belfort. Qui l’eut cru, il n’y a que quelques semaines ? Mélenchon par ci, Mélenchon par là et à chaque fois, on nous montre des reportages où le  » tribun  » harangue les ouvriers et les met en garde contre le vote FN. Mélenchon a visité les ateliers du constructeur de matériel ferroviaire et les patrons ont laissé faire ? Je rigole jaune… Les traitres d’hier et d’aujourd’hui à la classe ouvrière s’intronisent donneurs de leçons et semblent bénéficier de complicités du grand patronat.
    .
    Conjuguons ce regain d’intérêt « mélenchonesque » au tapage « hollandesque » du Bourget de ce dimanche dernier et on aura tout compris. Les médias ont choisi leur camp. D’ailleurs, il n’a échappé à personne que le lâchage médiatique de Sarkozy devient de plus en plus visible, du moins en ce qui concerne France Télévision, le groupe Canal + et BFM TV..
    Pauvre démocratie ! Quelle démocratie d’ailleurs ?
    Quand au Grand Orient, je ne dirai rien, c’est risqué… Voter FN relève de l’animalité? Sous-payer les salariés, au nom de la sacro-sainte mondialisation et les mettre en concurrence déloyale avec des peuples miséreux et opprimés, c’est de l’économie. La Grande Loge de France n’y voit rien à redire. C’est lamentable, indigne et hypocrite. Je n’irai pas plus loin.
    Personnellement, je suis l’apôtre d’une révolution qui ne méprise pas la Nation et qui ne tentera pas de la noyer dans un bouillon assaisonné d’un cosmopolitisme au service des forces « internationalistes » de l’argent .
    C’est dit et qu’on arrête de nous prendre pour des imbéciles, car cela commence à se voir de manière fort caricaturale.
    Courage à nous !
    Cordialement;

Exprimez-vous

*


6 + = treize

x
Abonnez-vous à la lettre d'information