Gollnisch.com https://gollnisch.com Le blog de Bruno Gollnisch Fri, 24 Feb 2017 10:28:44 +0000 fr-FR hourly 1 https://gollnisch.com/wp-content/uploads/2015/09/cropped-favicon-bruno-gollnisch-32x32.jpg Gollnisch.com https://gollnisch.com 32 32 26830473 Bruno Gollnisch était sur iTélé face à Lucas Belvaux et Renaud Dély https://gollnisch.com/2017/02/24/bruno-gollnisch-itele-belvaux-dely/ https://gollnisch.com/2017/02/24/bruno-gollnisch-itele-belvaux-dely/#comments Fri, 24 Feb 2017 08:37:13 +0000 https://gollnisch.com/?p=465693 A l’occasion de la sortie en salle ce mercredi 22 février  du récit fictionnel Chez nous, une oeuvre de propagande  anti FN  programmée dans les salles obscures  deux mois avant le premier tour de la présidentielle,  Bruno Gollnisch était l’invité d’Olivier Galzi sur I télé. Le député européen frontiste et membre du Comité stratégique de […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
A l’occasion de la sortie en salle ce mercredi 22 février  du récit fictionnel Chez nous, une oeuvre de propagande  anti FN  programmée dans les salles obscures  deux mois avant le premier tour de la présidentielle,  Bruno Gollnisch était l’invité d’Olivier Galzi sur I télé. Le député européen frontiste et membre du Comité stratégique de la campagne de Marine  y était confronté au réalisateur belge d’extrême gauche  de ce  film,  mais aussi au  journaliste-militant socialiste  Renaud Dély, celui-là même qui répétait ces derniers mois que le FN c’est la “haine de l’immigré” et qui établissait  un parallèle entre le mouvement de Marine Le Pen, et l’Etat islamique…  Ancien rédacteur en chef de l’Obs, occupant désormais les mêmes fonctions au magazine Marianne, M. Dély est obsédé de longue date par le FN.  Après  ses derniers opus qui  n’ont pas connu de succès  comme La Droite brune ou son livre de collaboration  Les Années trente sont de retour, Renaud Dély  est actuellement lui aussi en tournée promotion chez ses confrères  pour la sortie  de sa nouvelle publication,  La vraie Marine Le Pen …comme c’est original.  Seul contre tous, cette émission a tout de même permis à Bruno Gollnisch de remettre quelques pendules à l’heure…

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/02/24/bruno-gollnisch-itele-belvaux-dely/feed/ 1 Bruno Gollnisch était sur iTélé face à Lucas Belvaux et Renaud Dély • Le blog de Bruno Gollnisch A l'occasion de la sortie en salle ce mercredi 22 février  du récit fictionnel Chez nous, une oeuvre de propagande  anti FN  programmée dans les salles obs Chez nous,FN,Front National,Lucas Belvaux,Marine Le Pen,présidentielle 2017,Renaud Dély 465693
Califes, Kalifat, Califat… https://gollnisch.com/2017/02/22/califes-kalifat-califat/ https://gollnisch.com/2017/02/22/califes-kalifat-califat/#comments Wed, 22 Feb 2017 10:19:50 +0000 https://gollnisch.com/?p=453983 « Pourquoi Emmanuel Macron dit tout et son contraire ». Le Parisien s’interroge aujourd’hui sur les prises de position contradictoires et très fluctuantes du candidat d‘En Marche! sur de nombreux sujets. Hella Kribi-Romdhane, chef de la « cellule riposte » du candidat du PS Benoit Hamon,  décèle même chez « l’ancien banquier de Rothschild» une […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
« Pourquoi Emmanuel Macron dit tout et son contraire ». Le Parisien s’interroge aujourd’hui sur les prises de position contradictoires et très fluctuantes du candidat d‘En Marche! sur de nombreux sujets. Hella Kribi-Romdhane, chef de la « cellule riposte » du candidat du PS Benoit Hamon,  décèle même chez « l’ancien banquier de Rothschild» une forme « de schizophrénie permanente ». Lundi, Rama Yade, ancien secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy, s’interrogeait elle aussi sur la santé mentale de M. Macron à l’aune de ses volte-face déroutantes et proposait même de soumettre les candidats à l’élection présidentielle à des tests psychologiques. Après tout, pour un potentiel détenteur du feu nucléaire, la demande peut avoir  sa légitimité.  Avouons que la question de l’équilibre se pose aussi à propos des dernières fulminations du président de l’association communautariste noire baptisée  CRAN,  à savoir Louis-Georges Tin,  qui a pointé le racisme d’un clip vidéo du groupe strasbourgeois Polaroid3. Et ce au motif que l’on y voit une femme évoluant dans un paysage enneigé, suivie de deux hommes portant des masques d’ours (?) et dont les visages apparaissent peints en noir derrière ceux-ci. Pour M. Tin, « cela donne cette impression que les noirs sont des animaux et que les animaux sont des noirs. Et il y a finalement deux stéréotypes classiques : le noir est une bête sauvage et la question du blackface » (???) .On se perd là aussi en conjectures…

Les grands califes de l’antiracisme plus ou moins sponsorisé auront certainement à cœur de réagir  à la prose violente d’un chouchou de Libé, des Inrockuptibles, de Pascale Clark, de Claude Askolovitch, contributeur du Bondy Blog et de Arte, à savoir le jeune romancier Mehdi Meklat. Sous le pseudonyme bien gaulois de Marcelin Deschamps, il a multiplié entre 2012 et 2015 les tweets racistes, homophobes,  antisémites (et antifrontistes). Pierre Henri, du Pôle communication de l’AGRIF en a listé quelques-uns: « Les blancs vous devez mourir asap [Nda : dès que possible] », il « regrette que Ben Laden soit mort », « Marine Le Pen est à deux étages en dessous de moi. Je vais lui faire le coup Mohamed Merah », « Faites entrer Hitler pour tuer des juifs », « j’ai envie d’égorger quelqu’un selon le rite musulman », « pour l’Aïd, je vais égorger Brigitte Bardot dans ma baignoire ». «Des milliers de tweets de cet acabit ont été heureusement diffusés sur Internet puis repris par les médias acculés, avant que leur auteur n’en supprime 50 000 en une journée ».

La Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) « souhaite que toute la lumière soit faite sur cette affaire » et le quotidien gratuit 20 minutes a souligné  la mort dans l’âme que Mehdi Meklat « qui a fait la Une des Inrockuptibles avec Badroudine Saïd AbdallahBadrou ) pour une interview de l’ancienne garde des Sceaux Christiane Taubira, était pourtant qualifié le 1er février de porte-voix de la jeunesse,  à l’avant-garde d’une nouvelle génération venue de banlieue ». C’est ce  même Mehdi Meklat  ajouterons-nous,  qui en parlant de lui et de ses amis affirmait fièrement: « nous sommes le grand remplacement» …

En fait de grand remplacement,  il n’ a pas eu vraiment lieu à la tête du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), qui tiendra ce soir son fameux dîner annuel. Ce sera le premier à être présidé par le successeur de Roger Cukierman, Françis Kalifat. Un  « tribunal dînatoire » « relais du gouvernement israélien » dixit Eric  Zemmour,  fustigé, décrié, par de nombreuses personnalités, de gauche comme de droite, membres ou non de la communauté juive.

Se presseront ce soir à ce  dîner à 200 euros le couvert  MM. Fillon et Hamon, François Hollande -qui, grande première sous la Véme république, se rendra aussi le 27 février au siège de la secte antinationale du Grand Orient pour célébrer « 300 ans de Franc-Maçonnerie, 300 ans d’Emancipation »- , peut-être comme l’année dernière Emmanuel Macron, mais aussi  Xavier Bertrand, Jean-Christophe Cambadélis, Anne Hidalgo, Myriam El Khomri, François de Rugy, Nadine Morano…

Quant à Jean-Luc Mélenchon qui a dénoncé plusieurs fois  «tous les ballots qui acceptent de se faire maltraiter dans cette réunion communautariste, qui n’a rien à voir avec les juifs de France»,  il n’est pas convié car suspecté d’antisionisme. Marine Le Pen  est elle aussi toujours fustigée. « Autour du FN, on doit maintenir le cordon sanitaire, ne pas faire sauter le verrou moral, estime Francis Kalifat. Le Crif a d’ailleurs vivement condamné la récente rencontre entre des responsables frontistes (Louis Aliot, Gilbert Collard, Jean-Richard Sulzer, Nicolas Lesage, Michel Thooris,  NDLR)  et un groupuscule au nom pompeux, la Confédération des Juifs de France et amis d’Israël –la CJFAI présidée par Richard Abitbol, NDLR.  (..)  Ce sera un des thèmes importants du dîner : le rejet des extrêmes. Bien sûr du FN et de l’extrême droite, mais aussi de l’extrême gauche. Toutes deux véhiculent la haine: d’un côté le rejet de l’étranger, de l’autre la délégitimation d’Israël, affirme le président du Crif.»

Des propos  repris ce matin par M. Kalifat sur l’antenne de RTL au micro d’Yves Calvi, précisant qu’un un appel à faire battre la candidate du camp patriotique et souverainiste sera lancé si elle est présente au second tour de la présidentielle.   Sur la même longueur d’onde,   le grand rabbin de France, Haïm Korsia,  appelait mardi  dans Le Figaro  à  « faire barrage aux extrêmes, qui sont toujours dangereux pour la voie de la sagesse, celle de l’équilibre ».

Ce type de  déclarations creuses,  pompeuses et enflammées affirme Bruno Gollnisch,  n’auront bien sûr aucune incidence sur le vote des Français.  Elles participent certes du bruit de fond antinational mais servent surtout à rassurer une classe politicienne qui garde l’espoir de se retrouver dans un confortable entre-soi, qui ne veut pas voir que ses menaces, ses supplications, ses excommunications  n’ont plus guère d’effets sur le pays réel. 

La présidente du FN  elle,  a déjà dit,  au-delà des admonestations de M.  Kalifat,  que  son refus du communautarisme ne militait pas pour sa présence  au dîner du  Crif.  Le voyage de Marine au Liban, pays qui tient une place toute particulière dans le cœur des nationaux,  pays emblématique des  Chrétiens d’orient aujourd’hui menacés par les  prosélytes et les guerriers du Califat islamique,   a été  très fructueux. Il  fut aussi une occasion offerte de rappeler que la candidate n’entendait pas abdiquer ses principes en se pliant aux exigences du Mufti de Beyrouth, réclamant qu’elle se voile pour s’entretenir avec lui. Marine a eu beau jeu de rappeler  que même la plus haute autorité religieuse de l’islam sunnite, le grand Mufti et sheikh de la Mosquée Al-Azhar, Ahmed al-Tayeb, n’avait pas exigé qu’elle porte le voile lors de leur rencontre officielle  en 2015 au Caire

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/02/22/califes-kalifat-califat/feed/ 4 agora 453983
Bruno Gollnisch invité du journal de France Culture https://gollnisch.com/2017/02/21/bruno-gollnisch-invite-journal-de-france-culture/ https://gollnisch.com/2017/02/21/bruno-gollnisch-invite-journal-de-france-culture/#comments Tue, 21 Feb 2017 16:11:12 +0000 https://gollnisch.com/?p=447564 Bruno Gollnisch était aujourd’hui l’invité du journal de 12H30 sur France Culture. Il y est interrogé sur la campagne présidentielle et la persécution judiciaire du FN .   

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
Bruno Gollnisch était aujourd’hui l’invité du journal de 12H30 sur France Culture. Il y est interrogé sur la campagne présidentielle et la persécution judiciaire du FN . 

 

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/02/21/bruno-gollnisch-invite-journal-de-france-culture/feed/ 4 fc 447564
Trouille du peuple et perquisition, tout se tient https://gollnisch.com/2017/02/21/trouille-peuple-perquisition-se-tient/ https://gollnisch.com/2017/02/21/trouille-peuple-perquisition-se-tient/#comments Tue, 21 Feb 2017 10:14:59 +0000 https://gollnisch.com/?p=444976 Le Système panique, le  Système voit le sol se dérober sous ses pieds, constate le rejet croissant dont il  est l’objet et,  comme à chaque fois,  ses hommes-liges agitent les peurs,  les  mauvais fantasmes, le  spectre de la guerre et du chaos pour inciter le bon peuple à ne pas quitter l’enclos, à se laisser […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
Le Système panique, le  Système voit le sol se dérober sous ses pieds, constate le rejet croissant dont il  est l’objet et,  comme à chaque fois,  ses hommes-liges agitent les peurs,  les  mauvais fantasmes, le  spectre de la guerre et du chaos pour inciter le bon peuple à ne pas quitter l’enclos, à se laisser mener sans rechigner vers les lendemains qui chantent de la mondialisation ( promise enfin)  heureuse. François Hollande a profité hier de la conférence de presse clôturant  le  25e sommet franco-espagnol, à Malaga, pour conspuer les  populistes nationaux et les souverainistes.  Aux côtés du chef du gouvernement espagnol, le très européiste  Mariano Rajoy,  lequel avait déjà prédit une catastrophe pour l’Europe en cas de victoire de Marine à la présidentielle,  M. Hollande  a fait dans la surenchère. Nous aurions été pourtant  en droit d’attendre un peu plus de modestie et de retenue au regard  de  son calamiteux bilan, qui découle en partie de sa soumission aux diktats de Bruxelles. Non,  le plus impopulaire des présidents de la Vème république  a doctement expliqué  que «les nationalistes ne menacent pas simplement l’Europe, ils menacent aussi les intérêts des nations qu’ils prétendent représenter». Leur arrivée au pouvoir  a-t-il encore affirmé sans rire signifierait une «plus grande fragilité pour contrôler l’immigration» et «moins d’exportations, moins d’investissements et donc moins d’emplois»!  «Quelle est leur référence, quel est leur modèle ?» a poursuivi  François Hollande, avant de répondre à sa propre question : «le président des États-Unis et le président de la Russie (Vladimir Poutine) qui ne sont pas des modèles européens.» (sic).   «Quel est leur souhait pour (résoudre) la crise de la Syrie : de conforter M. Bachar al-Assad ?».

Autant de réflexions assez surréalistes dans la bouche de François Hollande, dont on cherche encore les modèles européens  qui ont pu lui inspirer tant de cafouillages au sommet de l’Etat,    qui a achevé de précipiter la France dans une crise multiforme et qui a joué le rôle  nocif que l’on sait utilisant  la carte du chaos islamique pour abattre la République arabe syrienne.

Alors oui, le Système vacille et montre les dents parce qu’il a la trouille d’un peuple qu’il n’est plus certain d’être encore en mesure de contrôler. Aristide Leucate  sur voxnr ,  dans sa présentation du livre Le Moment Populiste, (sous-titré Droite-Gauche c’est fini! )  d‘Alain de Benoist acte les  raisons de cette  fracture:  « Ne trouvant plus d’écho au sein d’une classe politique endogamique et interchangeable, le pays réel s’en est progressivement détourné, à proportion du mépris croissant dans lequel ceux-là finissent par tenir celui-ci, notamment en le diluant contre son gré dans un immigrationnisme d’indifférenciation et en immolant les patries héréditaires, indivises et charnelles aux bûchers holocaustiques du mondialisme transfrontiériste. »

Alors il n’y a évidemment pas de hasard à la nouvelle perquisition qui s’est déroulée hier dans les locaux du FN à Nanterre, au moment ou les images des racailles qui dégradent, qui  cassent, qui brûlent, qui pillent au nom de la justice emplissent  les  écrans des chaînes d’information continue.  Une opération ordonnée  « deux ans après le début de l’enquête initiée par Mme Taubira, ministre socialiste de la Justice, sur demande de M. Schulz, président socialiste du Parlement européen» sur les assistants parlementaires des députés frontistes.  « Perquisition, des mêmes bureaux, s’agissant des mêmes faits présumés, ce qui confirme que la première perquisition a été infructueuse » comme l’indique le communiqué du Front National.

Nous attendons déjà d’ici les commentateurs des grands médias  s’offusquer de ce que le FN crie une  nouvelle fois au complot, joue  la carte de la victimisation, les spécialistes établir  un parallèle oiseux avec l’affaire Fillon,  expliquer que le FN  est finalement  corruptible  comme les autres partis d’un  Système qu’il dénonce.  Il faudrait pourtant être bien  naïf  pour ne pas voir dans la période choisie  une volonté politique.

Il s’agit délibérément  de polluer la communication, de parasiter la campagne de Marine, notamment lors de ses prochains passages médiatiques,  au moment ou la campagne de la candidate nationale passe un nouveau cap, gagne chaque jour en crédibilité.  C’est  le cas sur la scène  internationale avec sa rencontre officielle avec le président du  Liban, le général Aoun; cela se vérifie  dans  un nouveau sondage qui indique que la victoire est désormais envisageable, qui souligne que  la candidate du FN  progresse très sensiblement dans les intentions de vote face à  M Fillon ou M. Macron  au  second tour de la présidentielle…

Interrogé hier  quelques brèves minutes sur LCI (voir ici) à l’occasion de cette perquisition,  Bruno Gollnisch a dénoncé une procédure politique.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/02/21/trouille-peuple-perquisition-se-tient/feed/ 1 cropped-favicon-bruno-gollnisch.jpg 444976
La Caste peut s’attendre à des surprises https://gollnisch.com/2017/02/20/caste-sattendre-a-surprises/ https://gollnisch.com/2017/02/20/caste-sattendre-a-surprises/#comments Mon, 20 Feb 2017 10:44:24 +0000 https://gollnisch.com/?p=435367 Y a-t-il encore un pilote dans l’avion de la campagne de la droite LR-UDI? Oui répondent les cadres et élus républicains qui regardent déjà avec angoisse l’échéance des législatives, avant d’ajouter en off à l’intention des journalistes que le problème c’est que François Fillon s’est enfermé dans le cockpit et que nous allons tous nous […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
Y a-t-il encore un pilote dans l’avion de la campagne de la droite LR-UDI? Oui répondent les cadres et élus républicains qui regardent déjà avec angoisse l’échéance des législatives, avant d’ajouter en off à l’intention des journalistes que le problème c’est que François Fillon s’est enfermé dans le cockpit et que nous allons tous nous crasher avec lui… Le candidat de la droite libérale a réitéré ces dernières heures qu’il irait jusqu’au bout et que c’est le suffrage universel et non la justice qui tranchera du bien  fondé de sa candidature;  bref qu’une mise en examen ne le disqualifiera pas, contrairement à ce qu’il affirmait auparavant. De son point de vue il aurait tort de ne pas le dire et il était assez aberrant de sa part de confier son destin politique à de juges,  parfois affiliés au très rouge Syndicat de la Magistrature (plus de 25% des voix aux élections professionnelles de 2014). Il est de bon ton quand on est un élu du Système d’affirmer rituellement que l’on a toute confiance en la justice de son pays, mais la réalité est parfois différente…  Ajoutons à cela que la base assez friable et encore indécise, si l’on en croit les enquêtes d’opinion,  des potentiels électeurs de M. Macron  lui laisse espérer une qualification pour le second tour. Après tout il reste encore plus de deux mois de campagne avant le premier tour, il peut se passer bien des choses dans ce laps de temps,  et si les spécialistes avancent que les intentions de vote à la présidentielle se cristallisent en général au mois de février, nous savons aussi que c’est dans les tous derniers jours que de très nombreux électeurs font leur choix final. 

Un choix que semble avoir d’ores et déjà fait Philippe de Villiers qui bien que retiré de la politique sans renoncer au combat des idées, a fait l’éloge de Marine Le Pen dans le JDD . Le journal  relève que « l’ancien président du Conseil général de Vendée semble sous le charme. Il raconte au JDD l’avoir trouvée tout simplement excellente lors de L’Emission politique de France 2, jeudi 9 février – qui a battu des records d’audience, NDLR. Je pense que l’on va vers des surprises toutes aussi excellentes, poursuit-il. Elle a une carrure présidentielle. Sa main ne tremblera pas lorsqu’il faudra prendre des décisions douloureuses. Dans mon village des Herbiers, une terre pourtant centriste, ils veulent tous voter pour elle… Des propos qui ne sont pas anecdotiques, alors que les catholiques traditionnels, qui avaient misé sur Fillon et pour qui De Villiers reste une référence, ne savent plus à quel saint se vouer. »

  Lâché en partie par les catholiques de droite, François  Fillon  s’est plaint également  des atteintes contre la démocratie que seraient selon lui les concerts de casseroles regroupant à chaque fois une poignée de militants cégétistes et communistes, qui retentissent à chacun de ses déplacements et qui parasiteraient sa campagne. Nous qui avons au Front National de la  mémoire,  nous ne nous  souvenons pas que M. Fillon et ses amis de droite  aient émis dans le passé  la moindre protestation  sur le fait que depuis plus de  vingt-cinq ans,  les racailles antifas,  les  milices anarchistes, trotskistes soutenues par les partis socialiste et communiste, entendent perturber violemment les réunions publiques du Front National. Le phénomène était  en baisse sensible ces dernières années, mais ne doutons pas que l’espoir d’un score élevé et d’une qualification de Marine au second tour réactivera les réseaux antifrontistes.  Une extrême gauche qui jouera comme à chaque fois son rôle de chien  de garde du système bourgeois-libéral-libertaire, d’un  capitalisme hors sol et de l’euromondialisme.

Candidat emblématique de ce Système et de cette idéologie là, Emmanuel Macron, à vouloir ratisser large, se prend souvent les pieds dans le tapis. Creusant le sillon  de  sa profession de foi communautariste visant à séduire à la fois les  idéologues cosmopolites, les masochistes de la repentance  et les banlieues – «il n’y a pas une culture française, il y a une culture en France et elle est diverse» affirmait-il déjà à Lyon le 4 février- l’ex de la banque Rothschild, le liquidateur sans scrupule d’Alstom  ,  a créé la polémique en comparant à Alger  la colonisation à un crime contre l’humanité

L’émotion a été grande et à Carpentras vendredi comme samedi à Toulon, Pieds Noirs et frontistes ont tenu à le  lui faire savoir pacifiquement. M Macron qui joue à l’homme de dialogue et de conciliation a pourtant dénoncé dans des termes outranciers et mensongers cette présence de 200 militants du FN et d’associations de Pieds Noirs aux abords de son meeting de Toulon… qui n’a pas fait le plein. Il a conspué  la manifestation des patriotes choqués et blessés par la trahison de Macron,  des propos anti-français prononcés qui plus est à l’étranger.

Avec la  même maladresse, assez stupéfiante et qui écorne son image d’habileté,   l’ex ministre de l’Economie a essayé de se mettre les Pieds Noirs dans la poche en  lançant samedi  aux 1200 personnes qui avaient fait le déplacement pour le voir, « Je vous ai compris », à la manière du général De Gaulle, lors de son fameux et très ambigu discours d’Alger le 4 juin 1958. Or, cette phrase est pour beaucoup de Pieds Noirs  la marque de la trahison,  de la  duplicité  de De Gaulle. Ils l’avaient interprété comme étant la garantie  que les départements d’Algérie  resteraient Français, promesse réitérée par De Gaulle par la suite.

«Vous avez aux portes de cet établissement le Front National » a ainsi déclaré  M. Macron, « le parti Front national jouant sur les haines, les peurs, les émotions, qui a empêché des centaines d’entre vous de rentrer, qui en a bousculé d’autres, y compris des journalistes, qui se retrouvent aujourd’hui aux urgences. Parce que le parti du Front National ne veut pas que la démocratie fonctionne, ne veut pas qu’elle avance, que le pays regarde en face ses défis. Il veut le confiner dans ses peurs ».

Le candidat d‘En Marche!  à l’évidence manie sans vergogne l’inversion accusatoire affirme Bruno Gollnisch . Il ne dépare pas cela des autres  candidats qui se réfugient frileusement  sous le parapluie atlanto-bruxellois, qui font passer leurs renoncements pour du pragmatisme et du réalisme. Un personnel politique sans Vision,  incapable d’envisager une renaissance française, d’autres alliances,  de percevoir nos  atouts, et qui explique aux Français que ceux qui veulent faire recouvrer à notre pays  ses libertés et son indépendance sont des peureux et les tenants d’une France moisie! Alors oui, nous en faisons le pari,  la Caste  peut s’attendre à des surprises.

 

 

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/02/20/caste-sattendre-a-surprises/feed/ 1 ANTICHRISTIANISME 435367
La face sombre de Martin Schulz, CETA, affaire Théo, clause Molière, sauvons les agriculteurs… https://gollnisch.com/2017/02/16/avion-schulz-ceta-theo-moliere/ https://gollnisch.com/2017/02/16/avion-schulz-ceta-theo-moliere/#comments Thu, 16 Feb 2017 13:14:43 +0000 https://gollnisch.com/?p=405457 L’actualité de la semaine vue par Bruno Gollnisch : La face sombre de Martin Schulz Droits de l’homme au Bangladesh Theresa May ne suit pas l’exemple de Sarkozy CETA : c’est non ! Affaire Théo : A quel jeu se livre Hollande ? Orban prêt à accueillir des réfugiés chrétiens. Clause Molière, bonne initiative à surveiller. Sauvons nos agriculteurs. Il […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

L’actualité de la semaine vue par Bruno Gollnisch :

  • La face sombre de Martin Schulz
  • Droits de l’homme au Bangladesh
  • Theresa May ne suit pas l’exemple de Sarkozy CETA : c’est non !
  • Affaire Théo : A quel jeu se livre Hollande ?
  • Orban prêt à accueillir des réfugiés chrétiens.
  • Clause Molière, bonne initiative à surveiller.
  • Sauvons nos agriculteurs. Il y a urgence.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/02/16/avion-schulz-ceta-theo-moliere/feed/ 11 La face sombre de Martin Schulz, CETA, affaire Théo, clause Molière, sauvons les agriculteurs… • Le blog de Bruno Gollnisch L'actualité de la semaine vue par Bruno Gollnisch : La face sombre de Martin Schulz Droits de l’homme au Bangladesh Theresa May ne suit pas l’exemple de Sa agriculture,Bangladesh,CETA,Clause Molière,Martin Schulz,Nicolas Sarkozy,Théo,Theresa May,Viktor Orban 405457
Une crapulerie intellectuelle https://gollnisch.com/2017/02/16/une-crapulerie-intellectuelle/ https://gollnisch.com/2017/02/16/une-crapulerie-intellectuelle/#comments Thu, 16 Feb 2017 12:18:49 +0000 https://gollnisch.com/?p=404645 Le Monde la résumait assez cruellement, « ironie de l’histoire, le candidat de la droite (François Fillon, NDLR), englué dans les affaires, a rencontré (mercredi) l’ancien chef de l’Etat pour obtenir son soutien, alors qu’il avait fait de la critique des déboires judiciaires de M. Sarkozy un axe de sa campagne à la primaire.» Un […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
Le Monde la résumait assez cruellement, « ironie de l’histoire, le candidat de la droite (François Fillon, NDLR), englué dans les affaires, a rencontré (mercredi) l’ancien chef de l’Etat pour obtenir son soutien, alors qu’il avait fait de la critique des déboires judiciaires de M. Sarkozy un axe de sa campagne à la primaire.» Un François Fillon qui n’a peut-être pas le cuir aussi épais que les dirigeants du FN, habitués de longue date à l’hostilité militante  -« Avoir 90 % des médias contre vous, c’est inouï » confiait-il à des journalistes le 8 février- et dont l’entourage est très souvent en décalage ou opposé au discours droitier catholique-conservateur, gaullo-identitaire,  élaboré lors des primaires. Déjà Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-François Copé, prenant à rebrousse-poil une large partie de l’électorat droitier de LR, ont indiqué qu’ils voteraient Macron au second tour de la présidentielle en cas de duel contre Marine. François de Voyer le soulignait aussi sur boulevard voltaire,  « l’équipe molle dont il s’est d’abord entouré Raffarin, Baroin, Apparu, NKM» présage déjà des trahisons à venir. Pour ne rien dire « de ses rétropédalages, de ses lâchetés : considérer que la politique migratoire de Mme Merkel n’est pas si mauvaise par la bouche de son lieutenant -propos tenus avant l’annonce par Mme Merkel, sous la pression de son opinion publique, qu’elle expulsera des milliers de clandestins, NDLR- , envisager de gouverner avec Emmanuel Macron, biffer la mention du Qatar et de l’Arabie saoudite dans son discours par peur de déplaire… Tout cela dessine un Sarkozy au petit pied.»

La chance de François  Fillon d’être présent au second tour réside dans la fragilité d‘Emmanuel Macron dont l’électorat potentiel semble assez volatile, attiré dans un premier temps par une candidature vendue comme moderne et transgenre mais dont le caractère attrape-tout, ectoplasmique, lasse désormais, voire  inquiète même les plus favorables. Sur Europe 1 l’éditorialiste David Dhoukan affirmait qu’ « au moment ou Les Français sont inquiets de leur avenir »,  « veulent légitimement connaître le projet qu’on leur propose pour le pays », « Emmanuel Macron a commis sa première grosse bourde, avec cette malheureuse phrase : Le programme n’est pas au cœur d’une campagne, la politique c’est mystique, c’est une magie. »

Dans notre monarchie républicaine particulièrement, il y a certes dans cette rencontre qu’est l’élection présidentielle entre un(e) candidate et le peuple, dans ce phénomène d’attraction entre une personnalité et des électeurs,  une part d’irrationnel, de mystère qui échappe aux calculs. Mais la machine Macron, décor Potemkine derrière lequel se cache Bruxelles et les multinationales, confond les deux dimensions de la politique, la sacrée et la profane, avec l’enfumage, les poses de télévangéliste. Les formules creuses et ampoulées commencent sérieusement à tourner à vide.

Emmanuel Macron a cependant  compris, comme les calculateurs cyniques du cercle  de réflexion socialiste  Terra Nova bien avant lui, qu’il lui faudra séduire la France des minorités, de la diversité, des communautés pour l’emporter face à la France périphérique. Il se veut  donc le recours du camp progressiste, message qu’il entonnera de nouveau samedi prochain lors d’un meeting qu’il veut symbolique à Toulon.  Et qui explique ses propos provocateurs tenus lors de son déplacement  mardi en Algérie. Lors d’un entretien, accordé à la chaîne de télévision algérienne Echourouk News, il a repris à son compte la déclaration du président algérien Bouteflika qui affirmait en avril 2006 que « la France était responsable d’un génocide de l’identité, de l’histoire, de la langue et des traditions algériennes ».

Ainsi  M. Macron,  tout à son entreprise de sidération,  de séduction et d’ubérisation des Banlieues,  distille une propagande qui contribue a alimenter le ressentiment anti de souche. Il a répété que la colonisation française fut  «un crime contre l’humanité» – en phase une nouvelle fois avec la girouette  François Fillon qui  a qualifié pour sa part la colonisation « d’abomination » il y a quatre jours….-   manière également de tenter de cristalliser derrière sa candidature en ce mois de février l’électorat le plus inculte, qui a intégré la doxa dominante  véhiculée sur la colonisation  française.

 «Je pense» a affirmé l’ex ministre de l’Economie, « qu’il est inadmissible de faire la glorification de la colonisation. Certains ont voulu faire cela en France, il y a dix ans. Jamais vous ne m’entendrez tenir ce genre de propos. J’ai toujours condamné la colonisation comme un acte de barbarie.» «La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie. Et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face, en présentant nos excuses à l’égard de celles et ceux envers qui nous avons commis ces gestes.» « La France a installé les droits de l’homme en Algérie. Simplement elle a oublié de les lire. »

Même François Hollande, au cours de la Journée nationale d’hommage aux Harkis, avait mis de l’eau dans le vin de la repentance et avait même fini par reconnaître « les responsabilités » de la France dans « l ’abandon des Harkis (qui) ne fut jamais pleinement reconnu par la République », « les massacres de ceux restés en Algérie et les conditions d’accueil inhumaines de ceux transférés en France ».  Le gourou d‘En marche! a oublié lui d’évoquer les exactions du FLN. Les crimes, les viols, les tortures dont furent victimes après les accords d’Evian du 19 mars 1962, avec hélas la complicité active de l’Etat français,  au moins 80 000 Harkis et des milliers de Pieds Noirs.

Peut-on réduire la présence Française en Algérie à celle de   salauds de colons illégitimes? De 1830 à 1962, la la population algérienne est passée de 2 millions à 9 millions, et c’est un pays doté de toutes les infrastructures modernes qui a été laissé au gouvernement  FLN: la mise en valeur de l’exploitation du pétrole du gaz, du domaine minier;  la mise en place  de centrales thermiques, le développement industriel, chimique et métallurgique;  des télécommunications et communications modernes qui faisaient des départements français d’ Algérie le pays le plus avancé d’Afrique;  des dizaines de ports et d’aéroports, la construction de milliers de logements, d’écoles, de centaines d’hôpitaux,  de stades;  54 000 kilomètres de routes, 80 000 kilomètres de pistes sahariennes, 4500 kilomètres  de voies ferrées…

Bien sûr constate Bruno Gollnisch,  la colonisation a connu son lot de violences sanglantes, de drames, d’injustices, qui pourrait le nier ? Mais la qualifier de crime cotre l’humanité comme l’ont été les totalitarismes barbares du XXème siècle, le bombardement de Dresde, Hiroshima, Nagasaki  ou le génocide perpétré par les Khmers rouges est une crapulerie intellectuelle qui disqualifie son auteur. 

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/02/16/une-crapulerie-intellectuelle/feed/ 5 agora 404645
CETA : Le fossé entre les élites autoproclamées et les peuples ne cesse de se creuser https://gollnisch.com/2017/02/15/ceta-fosse-elites-peuples/ https://gollnisch.com/2017/02/15/ceta-fosse-elites-peuples/#comments Wed, 15 Feb 2017 20:38:33 +0000 https://gollnisch.com/?p=398798 Intervention de Bruno Gollnisch au Parlement européen de Strasbourg au sujet du CETA le 15 février 2017.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
Intervention de Bruno Gollnisch au Parlement européen de Strasbourg au sujet du CETA le 15 février 2017.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/02/15/ceta-fosse-elites-peuples/feed/ 2 CETA : Le fossé entre les élites autoproclamées et les peuples ne cesse de se creuser • Le blog de Bruno Gollnisch Intervention de Bruno Gollnisch au Parlement européen de Strasbourg au sujet du CETA le 15 février 2017. 398798
CETA: les mondialistes pris la main dans le sac https://gollnisch.com/2017/02/15/ceta-mondialistes-pris-main-sac/ https://gollnisch.com/2017/02/15/ceta-mondialistes-pris-main-sac/#comments Wed, 15 Feb 2017 10:01:06 +0000 https://gollnisch.com/?p=395498 «VRP du libre échange», le commissaire européen au Commerce, la suédoise Cecilia Malmström,  a averti: «Le monde nous regarde». C’est aujourd’hui, en sa présence, qu’une majorité de députés du Parlement européen s’est prononcée en faveur de l’adoption du traité de libre échange entre l’UE et le Canada, le fameux CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement), […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
«VRP du libre échange», le commissaire européen au Commerce, la suédoise Cecilia Malmström,  a averti: «Le monde nous regarde». C’est aujourd’hui, en sa présence, qu’une majorité de députés du Parlement européen s’est prononcée en faveur de l’adoption du traité de libre échange entre l’UE et le Canada, le fameux CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement), dont la négociation a été cédée à l’Union européenne, quoi qu’il en dise, par François Hollande, simple gouverneur de province sous tutelle bruxelloise. Un traité qui devra cependant être ratifié par la totalité des Parlements des pays membres de l’UE, ce qui repousse fortement dans le temps (une partie de) son  application provisoire, prévue au mois d’avril. Une approbation qui était acquise, les formations de la gauche et de la droite antinationales, européistes étant majoritaires comme chacun le sait au Parlement européen. Le CETA a donc été voté par  408 élus dits  conservateurs, socialistes, libéraux, réformistes, sociaux-démocrates -c’est-à-dire par les  députés Français euro-fillonistes et socialo-macronistes.  254 parlementaires dont ceux du FN  s’y sont opposés, 33 se sont abstenus .

Ce CETA a été d’ores et déjà approuvé le 24 janvier par une large majorité de députés libéraux et socialo-européistes siégeant dans la Commission commerce international du  Parlement européen. A contrario, la Commission de l’emploi et des affaires sociales du PE où, certes , les élus libéraux  et  centristes-fédéralistes (PPE et ALDE) sont minoritaires, a voté  une motion encourageant le Parlement à rejeter l’accord. Outre Marine Le Pen, l’ensemble des autres candidats à la présidentielle française, à l’exception d’Emmanuel Macron qui y est clairement favorable et de François Fillon à la position sciemment nébuleuse, y sont opposés.

Derrière « l’harmonisation des normes sanitaires et environnementales », l’ouverture promise à nos entreprises de « débouchés » vers l’immense Canada à nos entreprises, toutes choses vantées par les propagandistes de cet accord, la réalité est bien différente. Les écologistes par exemple notent très justement que si le CETA prévoit l’arrêt par étapes des subventions accordées en faveur des énergies fossiles…ledit arrêt n’a aucun caractère exécutoire et contraignant sur le plan légal.

En revanche  Marine, qui a déposé une proposition de résolution contre l’adoption du CETA la semaine dernière, Bruno Gollnisch, les députés européens FN l’ont dit avec force, le CETA se traduira en fait par une destruction de nos emplois. Cet accord éradique officiellement 99% des droits de douane entre le Canada et l’UE, supprime les contingents, protège très mal nos AOC, favorise les éleveurs canadiens utilisant hormones et activateurs de croissance qui ont des coûts de revient plus avantageux que les nôtres. Quant à certains de nos services publics, ils seront tenus de fonctionner dans une logique purement marchande, au détriment de leur mission en faveur de tous les Français; les multinationales pourront attaquer les Etats devant des tribunaux d’arbitrage , nous assisterons à l’avènement d’une justice privée d’exception qui s’imposera à notre droit national.

Bien sûr,  le socialiste Martin Schulz, qui a quitté son poste de président du Parlement européen pour  se lancer en Allemagne dans la joute électorale, espérant succéder la chancelière Angela Merkel, est un soutien fanatique du CETA,  comme le président du Conseil européen,  Donald Tusk.  « S’il y a bien une erreur que nous pourrions commettre aujourd’hui, c’est de rejeter le CETA » déclarait M Schulz en octobre dernier: « Le gouvernement suédois (gauche, soutenu par les Verts), le gouvernement de Lisbonne (soutenu par la gauche et le parti communiste), le gouvernement italien, la France, l’Autriche, la Slovaquie, la République tchèque. Tous les partis socialistes sont pour. Ce sont les dirigeants socialistes d’Europe, nous sommes en faveur du CETA. C’est un nouveau type d’accord commercial, qui introduit des droits sociaux de base dans nos relations commerciales » affirme-t-il.

Persécuteur en chef du FN au Parlement européen, à l’origine des attaques judiciaires  et des accusations contre les  députés frontistes, nous avons appris ces dernières heures, via   les révélations du Sunday Times et de Der Spiegel,  que Martin Schulz  « aurait fréquemment utilisé un jet privé coûtant 20 000 euros de l’heure, pour voyager entre Bruxelles, Strasbourg et Berlin. Or, son lieu de travail n’est limité qu’à la capitale belge.  L’ancien président du Parlement aurait aussi demandé à ses assistants de se livrer à des tâches non comprises dans leurs prérogatives. Ainsi, l’un d’eux aurait démissionné après s’être vu demander à plusieurs reprises… de repasser les pantalons de Martin Schulz.»

«Sont aussi évoquées des pratiques de clientélisme : des alliés de Schulz auraient été nommés à des postes grassement payés au sein de l’administration du Parlement, sans passer par les procédures régulières de recrutement. En outre, les personnes nommées n’auraient, dans de nombreux cas, pas disposé des qualifications requises pour ses postes. En réaction à ces révélations, Ingeborg Grässle, qui dirige le puissant comité de contrôle budgétaire des fonds de l’Union européenne, a déclaré que l’ancien président du Parlement avait créé un système stalinien de clientélisme et qu’il était nécessaire d’ouvrir une enquête. Schulz a outrepassé les règles sans gêne pour satisfaire son ambition politique. J’espère que ces révélations feront l’objet d’une enquête, a-t-elle déclaré. » Si c’est Mme Grässle qui le dit!

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/02/15/ceta-mondialistes-pris-main-sac/feed/ 1 Earthlights_2002 395498
Basse propagande https://gollnisch.com/2017/02/14/basse-propagande/ https://gollnisch.com/2017/02/14/basse-propagande/#comments Tue, 14 Feb 2017 11:34:47 +0000 https://gollnisch.com/?p=391194 Les journaux n’ont pas manqué de commenter cette information et de s’en indigner, c’est  le patron de canal +,  Vincent Bolloré, qui aurait  décidé d’arrêter les frais en supprimant « l’émission mythique » (sic) de la chaîne depuis 2004, Le Grand Journal, dont les audiences n’ont cessé de décroître pour descendre  aujourd’hui à moins de 100 000 téléspectateurs. Un […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
Les journaux n’ont pas manqué de commenter cette information et de s’en indigner, c’est  le patron de canal +,  Vincent Bolloré, qui aurait  décidé d’arrêter les frais en supprimant « l’émission mythique » (sic) de la chaîne depuis 2004, Le Grand Journal, dont les audiences n’ont cessé de décroître pour descendre  aujourd’hui à moins de 100 000 téléspectateurs. Un Grand journal qui n’était peut-être pas plus dégoulinant de moraline, de politiquement correct, de lieux communs, que d’autres émissions du même acabit diffusées sur les chaînes concurrentes mais dont le passage à la trappe est un prétexte pour taper sur M. Bolloré. Un homme décrit comme un affreux « catho intégriste » par François Hollande (voir le livre  Conversations privées avec le président  signé par les journalistes Karim Rissouli  et Antonin André), dénoncé qui plus est pour avoir nommé un autre catho à la tête de l’information du groupe canal + et I télé en la personne de Guillaume Zeller.

Les belles âmes laïcardes de gauche s’inquiètent de la capacité de résilience d’une  France catholique de droite  décrite comme moribonde  il y a encore dix ans mais ne s’affligent pas plus que cela de l’encouragement donné à l’envahissement-abrutissement consumériste  par la Commission européenne. Celle-ci entend « offrir du  temps de cerveaux disponible » supplémentaire en permettant aux chaînes d’afficher plus de pages de publicité  aux heures de grandes audiences. La commission qui dévoile ici une nouvelle fois le niveau de ses priorités, précise qu’il s’agirait de rattraper notre retard sur les chaînes américaines, qui gavent leurs téléspectateurs en leur infligeant  jusqu’à 20 minutes de pub  par heure. Le meilleur des mondes…

Le taux de publicité par heure contre le FN, sa candidate et son programme est également en forte hausse ces dernières semaines, de manière plus ou moins indirecte. La semaine dernière, c’était Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission, lors d’une conférence de presse à Bruxelles, qui exhortait les dirigeants européistes à mépriser les aspirations populistes.  Il a donc menacé de sanctions dés le  mois prochain  les pays récalcitrants à honorer leurs engagements en matière d’accueil des centaines de milliers d’ immigrés économiques, clandestins baptisés migrants ou réfugiés.

Dans la foulée d’un article récent peu ou prou similaire du Monde, Les Echos,  nous explique,  dans une autre pub implicite pour les candidats euromondialistes, que Marine est « une menace  pour la zone euro » qui , comme de juste «  va mieux » (sic). Mais cette embellie serait menacée, par les  vilains patriotes, les  sans-dents  populo-souverainistes, des nationaux aux relents méphitiques.

« Pour la troisième fois consécutive » affirme le quotidien économiste européiste,  « depuis la crise de 2008, tous les pays qui la composent sont en croissance selon la Commission. Celle-ci devait atteindre 1,6 % cette année et accélérer pour atteindre 1,8 % l’an prochain. MAIS. .. car il y a un gros mais . Tout dépendra des diverses élections importantes: les législatives en Allemagne mais aussi et surtout la présidentielle française. Chez nous, la campagne est entrée dans un tel chaos que l’hypothèse d’une victoire de Marine Le Pen est désormais intégrée dans les scénarios économiques. Si elle gagne, c’est le retour au franc soit 30 milliards de coût additionnel par an pour le service de la dette française selon la Banque de France. Notre économie n’y résisterai pas et c’est bien ce qui affole Bruxelles . » Nous sommes là dans la basse propagande la plus crasse; quant aux arguments développés par le FN  au sujet de l’euro,  ils sont toujours consultables ici.

Le député du Finistère, le  socialiste (défroqué?)  Richard Ferrand,  rallié à Emmanuel Macron  et devenu  secrétaire général d’En Marche !, crie  pour sa part au complot russe dans une tribune du Monde , sur twitter,  sur France 2. Le Kremlin réitérerait la guerre numérique qui aurait été menée contre Hillary Clinton (dont les macronistes reprennent les éléments de langage)  et  dirigerait désormais ses feux, propageant folles rumeurs et  multipliant les attaques de son  site,  sur M. Macron. Pour étayer sa thèse, M. Ferrand affirme que son champion  « veut une Europe forte, une Europe qui pèse lourd, y compris face à la Russie, là où d’autres (comprendre certainement Marine Le Pen et François Fillon, NDLR ) sont plus familiers, plus amicaux du régime russe ».  

M. Ferrand est en effet audible quand il affirme en s’abritant  derrière des formules rassurantes que M. Macron est certainement le plus euromondialiste  de tous les candidats en lice. Mais l’ euromondialisme  n’est pas la garantie d’une Europe forte affirme Bruno Gollnisch, il en est même l’exacte antithèse. L’ex ministre de l’Economie de François Hollande  n’est pas l’ami de l’Europe des patries enracinées,  de la libre coopération que Marine souhaite d’ailleurs étendre à un partenaire naturel,  incontournable comme la Russie. Non,  Emmanuel Macron  est le candidat de la finance vagabonde, de l’internationalisme libéral-libertaire, du travestissement du génie européen. Nous le rappellerons dans les semaines à venir.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/02/14/basse-propagande/feed/ 2 rodin le penseur 391194