Gollnisch.com https://gollnisch.com Le blog de Bruno Gollnisch Sat, 24 Jun 2017 09:30:00 +0000 fr-FR hourly 1 https://gollnisch.com/wp-content/uploads/2015/09/cropped-favicon-bruno-gollnisch-32x32.jpg Gollnisch.com https://gollnisch.com 32 32 26830473 Protection des adultes vulnérables: attention aux effets pervers https://gollnisch.com/2017/06/24/protection-des-adultes-vulnerables-attention-aux-effets-pervers/ https://gollnisch.com/2017/06/24/protection-des-adultes-vulnerables-attention-aux-effets-pervers/#respond Sat, 24 Jun 2017 09:30:00 +0000 https://gollnisch.com/?p=1175789 Explication de vote de Bruno Gollnisch sur le Rapport Bergeron (A8-0152/2017) portant sur la Protection des adultes vulnérables (1er juin 2017) Je n’ai pas voté le rapport de Mme Bergeron, malgré son titre sympathique. Tous les Etats membres disposent d’un cadre juridique et d’outils pour assurer la protection des adultes vulnérables, c’est à dire des […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

Explication de vote de Bruno Gollnisch sur le Rapport Bergeron (A8-0152/2017) portant sur la Protection des adultes vulnérables (1er juin 2017)

Je n’ai pas voté le rapport de Mme Bergeron, malgré son titre sympathique.

Tous les Etats membres disposent d’un cadre juridique et d’outils pour assurer la protection des adultes vulnérables, c’est à dire des personnes majeures temporairement ou définitivement incapables de gérer leur personne ou leur patrimoine.

Certes, le rapport ne demande pas l’harmonisation des mesures de protection. Mais il demande que la Commission présente rapidement une proposition de règlement

– qui force à la reconnaissance automatique par un Etat membre des décisions administratives et judiciaires prises dans un autre Etat membre,

– en garantisse l’exécution sur le territoire de l’Union

crée des mandats d’inaptitudes et des certificats pour les « tuteurs » à validité européenne,

– et instaure un début d’uniformisation de la définition de vulnérabilité.

Le tout sous couvert du droit à la libre circulation de ces personnes.

Ce n’est pas la première fois ici que l’on s’abrite derrière les grands principes pour réclamer une harmonisation dans un domaine qui ne regarde pas l’Union Européenne, concerne vraisemblablement fort peu de personnes (aucun chiffre n’est donné), qui ignoraient jusque-là qu’elles avaient un problème. Si d’ailleurs j’avais tort sur ces points, j’estime que le règlement, d’application directe, est un instrument disproportionné.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/06/24/protection-des-adultes-vulnerables-attention-aux-effets-pervers/feed/ 0 Bruno Gollnisch au Parlement europeen de Strasbourg 1175789
Connectivité et primauté européenne…vraiment? https://gollnisch.com/2017/06/24/connectivite-et-primaute-europeenne-vraiment/ https://gollnisch.com/2017/06/24/connectivite-et-primaute-europeenne-vraiment/#respond Sat, 24 Jun 2017 09:29:42 +0000 https://gollnisch.com/?p=1175625 Explication de vote de Bruno Gollnisch  sur le Rapport Boni (A8-0184/2017) traitant de la Connectivité internet pour la croissance, la compétitivité et la cohésion : société européenne du gigabit et 5G (1er juin 2017) Travailler à une structure et à des normes cohérentes pour la 5G avec une grande variété d’acteurs, en tirant les enseignements des […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

Explication de vote de Bruno Gollnisch  sur le Rapport Boni (A8-0184/2017) traitant de la Connectivité internet pour la croissance, la compétitivité et la cohésion : société européenne du gigabit et 5G (1er juin 2017)

Travailler à une structure et à des normes cohérentes pour la 5G avec une grande variété d’acteurs, en tirant les enseignements des erreurs de déploiement de la 4G, n’est pas forcément une mauvaise idée. Notamment en soulignant la nécessité d’un meilleur équilibre territorial du déploiement de cette technologie, permettant de réduire la fracture numérique entre zones rurales et urbaines.

Je ne suis pas sûr, en revanche, que toutes les solutions approuvées ou proposées par le rapporteur soient les bonnes. Le soutien enthousiaste qu’il apporte au partenariat public-privé (PPP) 5G créé en 2013 me semble par exemple excessif. Participent en effet à ce partenariat des entreprises telles Huawei, IBM ou Samsung. Or, le but affiché du plan d’action dont il est question ici est d’assurer une primauté européenne dans la technologie 5G. Cela pose également problème sur le plan de la sécurité des réseaux comme des systèmes d’information, sujet par ailleurs à peine mentionné dans le rapport.

Enfin, même si le sujet de l’électro-sensibilité est controversé, il me semble que l’impact éventuel sur la santé humaine d’une couverture totale du territoire européen en 5G aurait au moins pu être évoqué.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/06/24/connectivite-et-primaute-europeenne-vraiment/feed/ 0 Bruno Gollnisch au Parlement europeen de Strasbourg 1175625
Amalgame macronien…et cohérence frontiste https://gollnisch.com/2017/06/23/amalgame-macronien-coherence-frontiste/ https://gollnisch.com/2017/06/23/amalgame-macronien-coherence-frontiste/#respond Fri, 23 Jun 2017 12:59:44 +0000 https://gollnisch.com/?p=1237494 Les médias relayent avec componction la thèse, la rumeur, le vœu pieu, l’éventualité,  désignons la chose comme l’on veut,  qui voudrait que nos voisins  britanniques  renoncent au Brexit, prenant enfin toute la dimension de leur folie, de leur crime de lèse majesté vis-à-vis de Bruxelles.  C’est un propagandiste assumé de l’axe euro-atlantiste , le président du Conseil […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

Les médias relayent avec componction la thèse, la rumeur, le vœu pieu, l’éventualité,  désignons la chose comme l’on veut,  qui voudrait que nos voisins  britanniques  renoncent au Brexit, prenant enfin toute la dimension de leur folie, de leur crime de lèse majesté vis-à-vis de Bruxelles.  C’est un propagandiste assumé de l’axe euro-atlantiste , le président du Conseil européen, Donald Tusk,  qui affirme aujourd’hui croire en une réversibilité de ce Brexit.  Européisme qui est aussi  (encore) le ciment  du nouveau gouvernement d’Edouard Philippe après  ce  remaniement post élections législatives. Il  installe dans le paysage français le modèle d’un gouvernement paritaire, progressiste, féminisé (dans tous le sens du terme),  dit à la scandinave…  par essence bien peu jupitérien. Les tenants  des valeurs horizontales, les adeptes  du bonheur couché sont comblés, les autres pointeront que ce n’est pas  le meilleur moyen d’affronter les périls mortels qui montent à l’horizon…  De périls, il  était question dans l’entretien accordé hier par Emmanuel Macron  et publié dans  huit  journaux européens (Le Figaro,Le Soir, The Guardian, El Pais, la Suddeutsche Zeitung, le Corriere della Serra, Le Temps et la Gazeta Wyborcza) , à la veille de son premier sommet européen à Bruxelles  dans lequel  réaffirmait hier sa vision de l’UE  et de son devenir.

Le président de la république n’a pas brillé par l’originalité de son discours , réitérant les mêmes formules entendues déjà cent fois : il faut une   « Europe qui protège » avec « une vraie politique de défense et de sécurité commune »,  réformer   la protection aux frontières,  la politique migratoire, le  droit d’asile, lutter contre le terrorisme… Devant la  montée des  extrêmes,  c’est-à-dire plus prosaïquement  des  demandes  des peuples  au sein  de l’Europe à plus de respect des souverainetés et des identités  nationales,  « nous allons gagner cette bataille dont l’Europe porte la responsabilité » a-t-il ajouté  car c’est « le seul endroit au monde où les libertés individuelles, l’esprit de démocratie et la justice sociale se sont mariés à ce point ».  Les millions de Grecs qui ont plongé dans la pauvreté sous les  coups de la Commission européenne, de la   BCE, du FMI, sans même parler des  millions de Français  et d’Européens frappés eux aussi  par le dénuement, la  crise, les délocalisations, victimes de la mondialisation sans frein, de l’immigration massive,  sans même parler des atteintes bien  réelle à la liberté d’expression contre  ceux qui ne pensent pas dans les clous,  ne sont certes pas  forcément du même avis.

Emmanuel Macron a plaidé également sans surprise pour que la France puisse   avoir « une capacité motrice »  au sein de l’UE…ce qui nécessiterait a-t-il précisé qu’elle  elle se réforme d’abord, comprendre qu’il est impératif d’administrer aux Français les potions  austéritaires prônées par la Commission européenne.

Les crises dans le monde « sont issues pour partie des inégalités profondes engendrées par l’ordre mondial (qu’entend-il par là?  NDLR) , et du terrorisme islamiste. À ces déséquilibres s’ajoute celui du climat », a-t-il encore déclaré , critiquant « certains dirigeants européens qui tournent le dos à l’Europe », avec « une approche cynique de l’Union qui servirait à dépenser les crédits sans respecter les valeurs ».« Les pays d’Europe qui ne respectent pas les règles doivent en tirer toutes les conséquences politiques », a-t-il insisté.  « Je ne transigerai pas sur la solidarité et les valeurs démocratiques ».« L’Europe n’est pas un supermarché. L’Europe est un destin commun ».  « La crise de l’imaginaire occidental est un défi immense, et ce n’est pas une personne qui le changera. Mais j’ai la volonté de retrouver le fil de l’Histoire et l’énergie du peuple européen », conclut-il.

Destin commun et valeurs ( ?)  qui commandent  un abandon accru de nos pouvoirs régaliens a-t-il précisé implicitement prônant comme  « étape suivante », une accélération dan les  faits des mécanismes d’une  gouvernance supranationale. Il a ainsi réitéré son vœu d’ une « intégration plus forte » des pays de la zone euro, avec un budget et une « gouvernance démocratique » (sic) . Cette dissolution accrue  dans le grand tout mondialiste et le magma eurofédéraste  sous l’égide des valeurs progressistes,  de l’idéologie droit-de l’hommiste  comme moyen et méthode pour retrouver le fil de l’Histoire et l’énergie du peuple européen ? Un enterrement de première classe plutôt et certainement pas les conditions de la survie d’une civilisation européenne fidèle à ses valeurs

Une survie, répétons-le encore et toujours, qui passe prioritairement par une politique d’inversion des flux migratoires, condition première de la survie du peuple français et des peuples européens. Une France sans Français et une Europe sans Européens seraient-elles encore la France et l’Europe? A ce sujet,  les médias en pleine méthode Coué relatent que le FN se déchire sur la question de l’Immigration!  Ils en veulent pour preuve les propos du député européen  Sophie Montel qui a estimé jeudi dans l’Opinion que «notre discours sur l’immigration  (celui du FN, NDLR)  peut être perçu comme anxiogène (…). Des gens sont encore effrayés par le FN en pensant qu’on va virer tous les étrangers si on arrive au pouvoir». «Ceux qui ont des positionnements trop réactionnaires se plantent ».

Il est certain qu’en  politique la forme compte autant que le fond, que nous devons soigner   la présentation de nos propositions, les expliquer plus avant , sur les questions migratoires comme sur d’autres, c’est une évidence. Il est vrai aussi que le député et vice-président du FN Louis Aliot  est en droit de contester ce jugement assez frontal de Sophie, que le   Secrétaire général Nicolas Bay  peut légitimement  rappeler  sur Twitter que  « d’après Opinionway le jour du vote au second tour de législatives 2017, l’immigration  (fut le premier) motif de vote des électeurs FN à 71%»;  que le président  du groupe FN en en Bretagne, Gilles Pennelle,  peut parfaitement  souligner que « l’immigration massive est la principale menace pour notre identité, notre souveraineté et nos libertés ».

Pas de quoi fouetter un chat mais il s’agit ici pour un certain nombre d‘analystes et de politologues, d’opposer les deux lignes qui s’affronteraient au FN entre souverainistes d’un côté derrière Florian Philippot et le reste du FN campant sur une ligne plus identitaire. Bruno Gollnisch l’a dit à plusieurs reprises, il ne s’agit pas de choisir entre souveraineté et  identité, entre refus de la dilution de la France par le haut dans le fédéralisme bruxellois,  ou par le bas dans l’immigration de peuplement.  Mais il est certainement tactiquement,  stratégiquement louable de définir les thématiques  qui doivent être mises en avant. Toutes choses qui peuvent, qui doivent faire l’objet d’une réflexion collective des instances frontistes.

Nous l’avons écrit ici , la cohérence, l’efficacité commandent de ne pas être hémiplégique. La défense de notre  souveraineté nationale face à l’euro-atlantisme est éminemment complémentaire de la défense  de notre  identité, dans toutes ses dimensions, dans toute l’acception du terme. Ce refus de dissocier ces deux aspects est  d’ailleurs consubstantiel au  FN. C’est la raison de l’adhésion  croissante de millions de nos compatriotes aux idées frontistes…notamment en premier lieu, c’est vrai,  le refus de l’immigration-invasion qui n’est pas considéré comme le point le plus anxiogène,  le plus  clivant du programme frontiste par les électeurs .   C’est cette volonté de restauration nationale pleine et entière qui confère au FN  sa dimension  révolutionnaire, au sens noble du terme, et partant son pouvoir d’attraction.  Et  a contrario  qui explique principalement  la diabolisation du Mouvement national par les élites progressistes la violence du rejet  dont il est l’objet de la part  de la Caste qui règne sur notre démocratie confisquée.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/06/23/amalgame-macronien-coherence-frontiste/feed/ 0 rodin le penseur 1237494
Sécurisation des visas: indispensable https://gollnisch.com/2017/06/22/securisation-des-visas-indispensable/ https://gollnisch.com/2017/06/22/securisation-des-visas-indispensable/#respond Thu, 22 Jun 2017 18:44:06 +0000 https://gollnisch.com/?p=1175668 Explication de vote de Bruno Gollnisch  sur  le Rapport Kaufman (A8-0028/2016) portant sur le  Modèle uniforme de visas (1er juin 2017) J’ai voté en faveur du rapport de Mme Kaufmann. Il ne s’agit ici que de définir des éléments de sécurité plus modernes rendant la fraude ou la contrefaçon des visas plus compliquée, ce que […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

Explication de vote de Bruno Gollnisch  sur  le Rapport Kaufman (A8-0028/2016) portant sur le  Modèle uniforme de visas (1er juin 2017)

J’ai voté en faveur du rapport de Mme Kaufmann.

Il ne s’agit ici que de définir des éléments de sécurité plus modernes rendant la fraude ou la contrefaçon des visas plus compliquée, ce que j’approuve entièrement.

En effet, puisque les Etats membres ne sont plus maîtres de la forme des visas qu’ils octroient, pas plus que de définir qui doit en posséder un pour entrer sur leur territoire, autant que ce visa soit le plus sécurisé possible. Et puisqu’un étranger muni d’un visa Schengen peut circuler d’un pays à l’autre, autant que la forme de ce visa soit unifiée.

Une remarque cependant : c’est en raison de nombreux et croissants cas de fraudes et contrefaçons détectés dans plusieurs pays européens que la Commission a présenté sa proposition en juillet 2015. Depuis cette date, la vague d’attentats en Europe et l’afflux de plusieurs centaines de milliers de migrants, sans doute infiltrés par des terroristes, forçaient gouvernements et Commission à prendre conscience de l’importance du contrôle des frontières y compris, nolens volens, des frontières intérieures de l’Union. Le rapport ne comporte aucun amendement. Mais il aura fallu près de deux ans au Parlement pour adopter ce texte ! J’ai vu des procédures autrement plus complexes aboutir plus vite.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/06/22/securisation-des-visas-indispensable/feed/ 0 Bruno Gollnisch au Parlement europeen de Strasbourg 1175668
Résilience oui, propagande droits-de-l’hommistes non! https://gollnisch.com/2017/06/22/resilience-oui-propagande-droits-de-lhommiste-non/ https://gollnisch.com/2017/06/22/resilience-oui-propagande-droits-de-lhommiste-non/#respond Thu, 22 Jun 2017 18:43:36 +0000 https://gollnisch.com/?p=1175709 Explication de vote de Bruno Gollnisch  sur la  résilience en tant que priorité stratégique de l’action extérieure de l’Union (B8-0381/2017) J’approuve le principe sous-jacent de ce texte : plutôt que d’intervenir à grands frais après une catastrophe sanitaire, humaine ou écologique dans des pays particulièrement déshérités ou vulnérables, mieux vaut investir dans la prévention et la […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

Explication de vote de Bruno Gollnisch  sur la  résilience en tant que priorité stratégique de l’action extérieure de l’Union (B8-0381/2017)

J’approuve le principe sous-jacent de ce texte : plutôt que d’intervenir à grands frais après une catastrophe sanitaire, humaine ou écologique dans des pays particulièrement déshérités ou vulnérables, mieux vaut investir dans la prévention et la « résilience ». Ce dernier mot, très à la mode, recouvre ici, si j’ai bien compris, la capacité de ces pays à surmonter des crises internes ou externes.

Je me suis cependant abstenu sur ce texte. D’abord parce qu’il n’évoque pas une des raisons pour lesquelles la résilience est devenue l’une des priorités de l’action extérieure de l’Union européenne : engager enfin des politiques qui encouragent les populations, notamment dans les régions touchées par des crises sécuritaires, à rester dans leur pays d’origine plutôt que de migrer vers l’Europe. Ensuite, parce que tout en prétendant qu’il est nécessaire d’adapter les actions concrètes au contexte, et de tenir compte des stratégies de résilience nationales de ces pays, il prétend dans le même temps leur imposer des vues sociétales et droits-de-l’hommistes typiquement européennes. Une sorte de néo-colonialisme culturel larvé. Enfin, parce que le rôle que jouent parfois dans les crises certaines multinationales (accaparement des terres, exploitation des ressources naturelles, etc…) est occulté au profit d’un appel très elliptique à une sorte de code de bonne conduite.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/06/22/resilience-oui-propagande-droits-de-lhommiste-non/feed/ 0 Bruno Gollnisch au Parlement europeen de Strasbourg 1175709
Grandes manoeuvres https://gollnisch.com/2017/06/21/grandes-manoeuvres/ https://gollnisch.com/2017/06/21/grandes-manoeuvres/#comments Wed, 21 Jun 2017 09:01:54 +0000 https://gollnisch.com/?p=1228979 C’est ce matin que les huit députés frontistes et apparentés  feront leur entrée à l’Assemblée nationale,  Jean-Luc Mélenchon et ses élus ont eux déjà effectué un petit tour de repérage.  Le chef de la France Insoumise a même feint (???) devant l’équipe de LCP  de découvrir offusqué  -« On est obligé de supporter ça ? »-l’existence du […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

C’est ce matin que les huit députés frontistes et apparentés  feront leur entrée à l’Assemblée nationale,  Jean-Luc Mélenchon et ses élus ont eux déjà effectué un petit tour de repérage.  Le chef de la France Insoumise a même feint (???) devant l’équipe de LCP  de découvrir offusqué  -« On est obligé de supporter ça ? »-l’existence du drapeau européen derrière la tribune du  « parlement de la République française»… Les membres du Bureau Politique du FN eux, se sont parlés franchement hier pour évoquer autour de Marine les orientations stratégiques, programmatiques de notre Mouvement et son mode de fonctionnement. « Sept groupes de travail, constitués de membres du Bureau politique et de cadres du mouvement, vont se réunir au cours des trois prochaines semaines pour évoquer (ces)  différentes questions ». «Lors d’un séminaire de travail qui se réunira au cours de la deuxième quinzaine du mois de juillet, chaque groupe présentera un rapport de ses travaux et des décisions en résulteront. Le prochain Congrès national du Front National se déroulera en février ou mars 2018 » , précise le communiqué publié à l’issue de cette réunion qui fut fructueuse, n’en déplaisent à ceux qui guettent et espèrent une implosion du FN. 

Implosion bien réelle et bien prévisible a contrario, au sein  de LR. Selon les milieux informés, les députés républicains pourraient se scinder en trois groupes distincts.  Une faction  autour de Xavier Bertrand, Hervé Morin  et  Valérie Pécresse qui entendraient soutenir dans l’hémicycle un certain nombre de réformes portées par  le tandem  Emmanuel Macron-Edouard Philippe, mais en ne votant pas la  confiance au gouvernement. Une second groupe d’élus LR renforcés en toute hypothèse par des élus UDI autour de  l’ex porte-parole de François Fillon, Thierry Solère et de  Franck Riester  prendrait son autonomie pour constituer une force constructive progressiste et humaniste,   appuyant encore plus franchement la majorité présidentielle. Enfin,  un autre faction campant sur une ligne se voulant plus droitière et dans une opposition plus frontale, se   rassemblerait  autour du membre du club Le Siècle et président du groupe LR  à l’Assemblée  Christian Jacob et d’ Eric Ciotti.

Un parti LR qui apparaît totalement déboussolé et la présidence de François Baroin n’arrange guère les choses. Il est vrai que comme le constate notamment Bruno Gollnisch,  il  partage, comme beaucoup de membres des instances de ce parti,  99% du corpus idéologique d’un Emmanuel Macron .  En juillet 2012, M. Baroin  faisait la une du magazine  les Inrockuptibles consacrée aux « rénovateurs de la droite contre le FN », en compagnie de Nathalie Kosciuszko-Morizet et du futur  ministre macroniste  Bruno Le Maire. Soit les « trois mousquetaires » « (tirant) à vue sur leur cible favorite : la droitisation »,  l’influence (dans les faits bien faible et  marginale) du maurrassien Patrick Buisson sur la ligne politique sarkozyste. Le maire de Troyes expliquait alors « (ne pas connaître) un dirigeant à droite digne de ce nom (sic) qui ait la légitimité nécessaire pour s’exprimer au nom de l’UMP et qui soit favorable à une alliance avec le FN ».

Les électeurs de la droite de conviction, de la droite des valeurs peuvent-ils aussi approuver l’attitude des autres républicains?   En octobre 2012 le faux dur Christian Jacob exigeait  l’exclusion d’un élu  de Seine-et-Marne , Sébastien Chimot, coupable de s’être prononcé  en faveur de  discussions, voire d’accords avec le Front National. Cette même année Laurent Wauquiez, Chantal Jouanno et  Valérie Pécresse , annonçaient  qu’ils étaient prêts à voter PS pour faire « barrage » au FN. En 2011, Christian Jacob et  un autre  pseudo droitier décomplexé,  Jean-François Copé, descendaient en flamme  un pré rapport, publié  et présenté par Claude Goasguen , rapporteur de de la mission d’information parlementaire sur le droit de la nationalité,  jugé trop dur vis-à-vis des immigrés non européens binationaux, l’UMP déclarant être  « favorable à ce que l’on ne modifie pas la situation des Français binationaux ».

La situation des ministres du MoDem a elle pour le coup fortement évolué consécutivement à l’action entreprise par le député européen FN  Sophie Montel. Les trois ministres et ex députés européens  se revendiquant de ce parti centriste, Marielle de Sarnez, Sylvie Goulard et François Bayrou ont annoncé leur démission du gouvernement d’Edouard Philippe ces dernières heures. Ils ont été  débarqués  (même si les apparences ont été maintenues)   par Emmanuel Macron, comme l’a été le socialiste  Richard Ferrand éclaboussé par l’affaire dite des Mutuelles de Bretagne.  Ce dernier   prendra la tête du groupe LREM à l’assemblée, de même que Mme de Sarnez prendra celle du groupe MoDem.  On a connu des ostracismes plus sévères…

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/06/21/grandes-manoeuvres/feed/ 1 assemblee 1228979
Cogitons! https://gollnisch.com/2017/06/20/cogitons/ https://gollnisch.com/2017/06/20/cogitons/#comments Tue, 20 Jun 2017 08:45:47 +0000 https://gollnisch.com/?p=1220091 Membre d’une  famille salafiste,  fiché S mais titulaire d’un port d’arme (renouvelé en 2017…), le terroriste Adam Djaziri a raté de peu son attentat hier sur les Champs-Elysées, à proximité du square Marigny. Il est décédé dans sa voiture transformée en bombe roulante lorsque celle-ci  explosé au contact d’un véhicule de gendarmes qui était sa […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

Membre d’une  famille salafiste,  fiché S mais titulaire d’un port d’arme (renouvelé en 2017…), le terroriste Adam Djaziri a raté de peu son attentat hier sur les Champs-Elysées, à proximité du square Marigny. Il est décédé dans sa voiture transformée en bombe roulante lorsque celle-ci  explosé au contact d’un véhicule de gendarmes qui était sa cible,   sans dommages heureusement  pour ces derniers. L’agriculteur de 47 ans poignardé à  mort  aux cris de Allah Akbar!   dimanche soir  à Laroque-Timbaut (Lot-et-Garonne), à la suite d’une altercation avec deux individus, n’a pas eu cette chance.  L’assassin était connu pour s’être radicalisé selon l’expression à la mode… Autre  victime de l’immigration, un polonais est mort ce mardi dans la nuit sur l’autoroute A 16, brûlé vif dans sa camionnette à la suite d’un accident causé par le barrage dressé à une sortie d’autoroute par des immigrés clandestins -baptisés migrants par la caste politico-médiatique. Dimanche déjà, la situation hélas est devenue tristement banale,  un routier avait été pris pour cible par des jets de projectiles par des immigrés illégaux, toujours sur l’A16.  

Si la France a besoin d’une profonde rupture avec les politiques suicidaires menées depuis des décennies, le Front National lui, va entreprendre d’ores et déjà une profonde « transformation », annoncée par Marine   au soir du 7 mai, laquelle sera évoquée dés aujourd’hui à l’occasion du Bureau Politique du FN. Lors de la  conférence de presse qu’elle a tenue hier  à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) en compagnie des nouveaux députés frontistes,  la présidente du FN a annoncé l’ouverture   de « réunions de réflexion » dans le cadre de la préparation du très important congrès  prévu  a priori en mars 2018 . « Ce débat, a dit Marine,  je vais l’organiser, je veux que nous puissions – et j’espère le faire d’ailleurs à la fin du mois de juillet — je souhaite qu’il y ait une forme de séminaire, avec des réunions de réflexion sur toute une série de sujets », les grandes lignes programmatiques, les positionnements du  FN ou encore le mode de fonctionnement  de notre Mouvement.

Le sondage Opinion Way réalisé le jour du vote du second tour  des législatives, questionnant les électeurs des principales familles politiques (FI, PS, LREM, LR-UDI, FN) peut aider, si besoin était, à cerner les préoccupations de notre électorat. Électeurs frontistes, et c’est fâcheux, qui apparaissaient, de loin,  comme les moins intéressés (à 54%) par ces législatives et de fait ils se sont en général très mal mobilisés, même si un léger sursaut a été constaté le 18 juin. Une  abstention (57,3% le 18 juin),  rappelons-le, qui fait qu’aujourd’hui, moins de 19 % du corps électoral à voté pour les candidats de LREM et du MoDem qui raflent cependant 60% des sièges. A titre de comparaison, et signe de ce déficit de légitimité qui ne cesse de se creuser,  en 2012 la majorité présidentielle de François Hollande  avait récolté 22,4% des suffrages des électeurs inscrits et 57% des députés à l’Assemblée.

Cette absence de motivation de nos électeurs pour ce scrutin -et les instances frontistes doivent aussi lucidement  en chercher les causes en eux-mêmes-  se vérifie par les chiffres. Hormis les législatives de 2007 (1 218 260 voix)  qui ont suivi la contre-performance de Jean-Marie Le Pen à la présidentielle, les législatives de 2017 enregistrent un recul assez net dans les urnes pour le FN depuis 20 ans à ce type d’élection : 3 785 383 voix en 1997, 3 139 336 en 2002, 3 532 442  en 2012, 2 954 279 cette année.

Bien sûr, la lassitude après la longue phase électorale dans laquelle baigne la France depuis les primaires de la droite et du centre , le découragement, l‘aquoibonisme peuvent expliquer ce repli. Le fait  aussi des effets du front ripoublicain, de l’ostracisme dont est victime le camp patriotique qui se vérifie par ce calcul tout simple. Ainsi, à ce scrutin  pour faire élire un député FN  il a fallu  environ 220 000 voix,  contre 59 000 voix pour un  LFI, 42 000 voix pour un LR/UDI,  27 000 voix pour un LREM/MODEM, 26 000 voix pour un PS/PRG , 25 000 voix pour un communiste…

Pour autant, des contrastes très forts apparaissent entre les régions, le FN perdant des voix de manière parfois très conséquente dans certaines mais enregistrant des progressions importantes en nombre de voix  dans d’autres  par rapport aux législatives de 2012:  la Bretagne (+22%) , les Hauts-de France (+46%), la Normandie (+57%), la Nouvelle-Aquitaine (+ 35%) et les  Pays-de-la-Loire (+ 20%) enregistrent une percée souvent impressionnante du vote frontiste

Le sondage Opinion Way précité indique aussi que la motivation du vote pour l’électeur FN est avant tout, loin devant la personnalité du candidat,  le souhait de voter pour un courant politique proche de (ses) idées (66%). Or, constate Bruno Gollnisch lesdites idées sont encore et toujours celles qui forment le noyau dur des fondamentaux de l’opposition nationale depuis trente cinq ans.  Ainsi au nombre des enjeux du vote, la sécurité (55%) , son corollaire actuel la lutte contre le terrorisme (60%)  et l’immigration  (71%) restent de loin, et notamment par rapport aux sympathisants des autres familles politiques,  les priorités des priorités pour les électeurs nationaux; même si l’électorat LR-UDI (surtout LR!) reste le plus proche sur ces questions de l’électorat frontiste. Autant de sujets de réflexions qui, comme d’autres,  alimenteront  de fructueux débats,  tant il est vrai que de la confrontation des idées entre camarades unis par une même cause,  jaillit la lumière!

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/06/20/cogitons/feed/ 3 agora 1220091
La réfutation par Donald Trump de l’accord de Paris sur le climat… https://gollnisch.com/2017/06/19/refutation-donald-trump-de-laccord-de-paris-climat/ https://gollnisch.com/2017/06/19/refutation-donald-trump-de-laccord-de-paris-climat/#comments Mon, 19 Jun 2017 13:59:54 +0000 https://gollnisch.com/?p=1184766 Bruno Gollnisch donne son avis sur la réfutation par Donald Trump de l‘accord de Paris sur le climat…et de ses éventuelles conséquences européistes

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

Bruno Gollnisch donne son avis sur la réfutation par Donald Trump de l‘accord de Paris sur le climat…et de ses éventuelles conséquences européistes

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/06/19/refutation-donald-trump-de-laccord-de-paris-climat/feed/ 1 La réfutation par Donald Trump de l'accord de Paris sur le climat... • Le blog de Bruno Gollnisch Bruno Gollnisch donne son avis sur la réfutation par Donald Trump de l'accord de Paris sur le climat...et de ses éventuelles conséquences européistes Accord de Paris sur le climat,Bruno Gollnisch,Donald Trump,Goldman Sachs 1184766
Déni démocratique https://gollnisch.com/2017/06/19/deni-democratique/ https://gollnisch.com/2017/06/19/deni-democratique/#comments Mon, 19 Jun 2017 09:13:30 +0000 https://gollnisch.com/?p=1213749 “La paix c’est le désarmement des autres” affirmait  Napoléon.  Face à l’hégémonie idéologique, politique  du parti d’Emmanuel Macron,  dans les faits pourtant très minoritaire dans l’opinion,  l’opposition nationale, populaire et sociale aura-t-elle les armes nécessaires pour contrer les menaces qui s’accumulent encore contre l’identité et la souveraineté des Français? Dimanche 18 juin, triste anniversaire de […]

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

Urne de vote“La paix c’est le désarmement des autres” affirmait  Napoléon.  Face à l’hégémonie idéologique, politique  du parti d’Emmanuel Macron,  dans les faits pourtant très minoritaire dans l’opinion,  l’opposition nationale, populaire et sociale aura-t-elle les armes nécessaires pour contrer les menaces qui s’accumulent encore contre l’identité et la souveraineté des Français? Dimanche 18 juin, triste anniversaire de la bataille de Waterloo, ce second tour des élections législatives fut aussi une défaite de la démocratie. Signe de la profonde rupture entre le Système, les institutions, la classe politicienne et une frange qui ne cesse de croître de nos compatriotes, l’abstention a battu un nouveau record depuis le début de la cinquième république. Plus de 57% des électeurs inscrits ( 27 125 535 abstentionnistes sur 47 292 967 inscrits) ont fait la grève du vote hier et parmi les votants ont comptabilise près d’1 400 000 bulletins blancs (1 397 496). Une abstention qui  touche particulièrement, comme c’est le plus souvent le cas hors période de danger FN, les banlieues et les quartiers majoritairement peuplés de Français issus de l’immigration maghrébine et africaine.  Mais aussi   cette fois-ci et contrairement au premier tour, principalement les électeurs de LREM, assurés par le tam-tam médiatique de la large victoire du parti macroniste. A contrario  l’électorat de droite, du FN et de l’extrême gauche communiste et socialo-trotskyste (PC et FI) s’est un peu remobilisé, soucieux de rééquilibrer autant que faire se peut le plateau de la balance. La République en marche obtient ainsi 308 sièges (la majorité absolue est de 289 députés), les ministres du gouvernement Philippe ont d’ailleurs  tous remporté leurs circonscriptions (y compris Richard Ferrand…),  leurs alliés  du MoDem 42 sièges , LR 113 sièges, le PS 29 sièges, l’UDI 18 sièges, FI 17 sièges, le PC 10 sièges, le FN (et apparentés) 8 sièges, les DVG 11 sièges, les DVD 6 sièges, le PRG 3 sièges,les régionalistes  5 sièges (dont 3 pour les nationalistes de Per A corsa).

Notons aussi et c’est heureux car il avait été courageux de rompre les oukases des progressistes pour saisir la main tendue de Marine, la réélection du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (DLF) dans son pré carré de Yerres (huitième  circonscription de l’Essonne), mais aussi du Maire d’Orange (Vaucluse) Jacques Bompard. Il est loisible de regretter à contrario les défaites de Jean-Frédéric Poisson (PCD soutenu par LR) battu dans la dixième circonscription de l’Essonne par Aurore Bergé une proche d’Alain Juppé passée chez LREM. Ou encore celle d’un authentique patriote souverainiste comme Jacques Myard, éliminé lui aussi par une candidate macroniste dans son fief de la cinquième  circonscription des Yvelines. 

Au nombre des enseignements de ces législatives, force est de constater que l’attelage LR-UDI parvient à limiter très sérieusement la casse (194 députés UMP avaient été élus en 2012), même si beaucoup d’entre eux ces dernières semaines se sont évertués à brouiller les pistes en annonçant qu’ils étaient parfaitement macron-compatibles…au point  de voter la confiance au gouvernement? Une question que ne se posera pas Nathalie Kosciusko-Morizet, symbole de cette (large fraction de la) droite LR furieusement et viscéralement antinationale. Elle  a été sèchement  éliminée par un candidat de LREM,  Gilles Legendre,  dans la deuxième  circonscription  de la capitale, fief de la droite parisienne depuis  50 ans. Les électeurs appartenant à la droite de conviction ne sont pas logiquement mobilisés  pour elle, comme ils ont su le faire  ailleurs, pour l’envoyer siéger à l’Assemblée. Ce  n’est que justice.

Une clarification qui sera aussi nécessaire au PS au sein  duquel la ligne de fracture est aussi béante entre pro et anti Macron. Le Parti socialiste qui a vu hier Jean-Christophe Cambadélis annoncer qu’il quittait  son poste de Premier secrétaire,  chute encore plus lourdement qu’aux législatives de  1993 , ou il avait tout de même  obtenu 57 députés.

Une page s’est tournée hier avec les défaites des ex ministres socialistes du quinquennat Hollande que furent (la calamiteuse) Najat Vallaud-Belkacem, (la très médiocre) Myriam El Khomri (candidate pro Macron, battue à Paris  par Pierre-Yves Bournazel un LR lui aussi pro Macron! ), la très décriée Marisol Touraine ou encore Jean-Lacques Urvoas. Manuel Valls pourrait lui  sauver sa tête.  Il était  donné hier soir gagnant  d’une très  courte tête (50, 3%)  dans sa  circonscription d’Evry et de Corbeil   face à la candidate de FI Farida Amrani. Mais celle-ci a déposé un recours, dénonce des irrégularités sur fond d’abstention massive (60%) et  de tensions communautaires agitées par les uns et les  autres ces dernières  semaines, la personnalité de l’ex Premier  ministre s’avérant décidément très clivante…

Le Front National  pour sa part ne pourra donc avoir de groupe à l’assemblée nationale (il faut au moins quinze députés) , alors même qu’il a obtenu deux fois plus de voix que la France  Insoumise (1 590 858 voix ce 18 juin contre  883 786 pour la FI).  L’opposition nationale rate  cet objectif souvent de peu car de nombreux candidats frontistes ont perdu sur le fil, ce fut notamment le cas de nos amis Hervé de Lépinau dans la circonscription de Carpentras où se ne représentait pas Marion Maréchal,  de Valérie Laupies à Arles ou de  Stéphane Ravier à Marseille…

Marine Le Pen, elle,  a été largement élue à Hénin-Beaumont, dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais (58,6% des voix). Elle rejoindra l’Assemblée en compagnie du vice-président du Front National Louis Aliot, élu dans les Pyrénées-Orientales; Bruno Bilde  ( 12ème circonscription du Pas-de-Calais);  Sébastien Chenu  (19ème circonscription du Nord); l’apparenté FN Gilbert Collard qui a été réélu dans le Gard face à la très suffisante macroniste et ancienne torera Marie Sara qui entendait lutter contre les forces obscurantistes (Bruno Gollnisch avait prédit sur twitter  qu’elle n’aurait pas “les oreilles et la queue de Gilbert Collard”!);   José Evrard (troisième circonscription du Pas-de-Calais) ;  l’apparentée FN  Emmanuelle Ménard, épouse du maire de Béziers, directrice de Boulevard Voltaire ( 6e circonscription de l’Hérault);  Ludovic Pajot, peut-être le benjamin de l’Assemblée (10e circonscription du Pas-de-Calais).

Huit députés ce n’est bien  évidemment pas un  nombre qui correspond au poids réel de nos idées, de notre Mouvement.  Bruno Gollnisch soulignait sur Europe 1 au soir du 11 juin, comme l’a redit hier Marine,  que l‘absence de proportionnelle est un véritable déni démocratique qui contribue à éloigner les Français des bureaux de vote. “S’il y avait la proportionnelle, il y aurait 130 députés FN. L’Assemblée nationale dont on va accoucher, qu’on appelle la représentation nationale, ne représentera vraisemblablement pas l’opinion publique française. C’est très grave”  affirmait le député européen FN. “Ce serait plus naturel, poursuivait-il,  que les élections législatives aient lieu, comme aux Etats-Unis, en même temps que l’élection présidentielle. Cela éviterait que les gens soient lassés de se déplacer quatre fois en l’espace de quatre mois”.

Alors oui, il est clair que le FN a évité symboliquement la Bérézina en quadruplant  son nombre de députés sortants. Mais ce résultat n’est pas pour autant satisfaisant.  Dans un entretien accordé  au Figaro, le 14 mai dernier, le Secrétaire général du FN, Nicolas Bay,  relevait que “Le 7 mai, Marine Le Pen a franchi la barre de 50% des voix dans 45 circonscriptions, dans lesquelles nous espérons l’emporter. Dans près de 70 autres, nous avons obtenu entre 45% et 50%. Là aussi, les perspectives de victoire existent (…). Ces scores laissent entrevoir une entrée massive des députés patriotes en juin.”  Or, au premier tour des législatives,  le FN a perdu 60% des électeurs qui ont voté Marine le  23 avril. Cette perte au feu a des raisons endogènes et exogènes que nous devrons examiner pour en tirer tous les enseignements et toutes les conséquences.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/06/19/deni-democratique/feed/ 2 vote-urne 1213749
Levée de l’immunité parlementaire de Marine : une honte https://gollnisch.com/2017/06/16/levee-immunite-parlementaire-marine-honte/ https://gollnisch.com/2017/06/16/levee-immunite-parlementaire-marine-honte/#comments Fri, 16 Jun 2017 14:51:06 +0000 https://gollnisch.com/?p=1200144 Rappel au règlement cette semaine à Strasbourg pour rappeler que l’immunité censée protéger l’expression des députés est sans cesse bafouée par ceux qui se parent pourtant de la morale “républicaine”.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>

Rappel au règlement cette semaine à Strasbourg pour rappeler que l’immunité censée protéger l’expression des députés est sans cesse bafouée par ceux qui se parent pourtant de la morale “républicaine”.

Blog de Bruno Gollnisch | Facebook | Twitter | YouTube | Daily Motion | Flickr

]]>
https://gollnisch.com/2017/06/16/levee-immunite-parlementaire-marine-honte/feed/ 2 Levée de l'immunité parlementaire de Marine : une honte • Le blog de Bruno Gollnisch Rappel au règlement cette semaine à Strasbourg pour rappeler que l'immunité censée protéger l'expression des députés est sans cesse bafouée par ceux qui se immunité parlementaire,levée de l'immunité parlementaire de Marine Le Pen,Marine Le Pen 1200144